Cameroun: Danse - Des pas pour décrire l'humain

La chorégraphe et danseuse FannyLov a présenté son spectacle « HumanEins » le 28 juillet dernier à Yaoundé.

L'Institut Goethe à Yaoundé a accueilli le 28 juillet dernier, le spectacle de danse « HumaEins ». Cette création de FannyLov Abega, danseuse professionnelle et chorégraphe camerounaise est dévoilée en trois tableaux. La cour est plongée dans le noir, pour faire rejaillir la scène aux lumières tamisées. Trois personnages pieds nus, vêtus de jaquettes et de collants, apparaissent, figés. FannyLov, au centre du trio, est la première à bouger, se livrant à un véritable exercice de contorsionniste.

Après un solo de quelques minutes, elle est ensuite accompagnée par les autres danseurs. Vient ensuite le moment de l'écriture chorégraphique. A l'aide de leur corps et de leurs bras, les danseurs dessinent chacune des lettres invisibles composant le mot « HumaEins ». Une emphase est même mise sur le « E », qu'ils vont crier à chaque fois. Dans le dernier tableau, les artistes se déploient sur des rythmes proches du hip-hop, de la break-dance et même de la techno. Les spectateurs sont conquis et applaudissent. Pour cette première, FannyLov sollicite aussi bien la vue que l'ouïe. La musique distillée par les assistants à la console est volontiers entraînante. Le jeu de l'éclairage permet de discerner de temps à autre l'expression souvent amusée des spectateurs. Le spectacle interactif implique également un écran qui, offrant un fond imagé à la scène, projette des formes colorées et évanescentes.

Tous ces ingrédients de « HumanEins » sont mis en commun pour parler de l'Homme, aller à la découverte de son immensité. Lorsque le spectacle s'achève, FannyLov s'effondre de joie. « Je débute dans la chorégraphie et j'ai dû travailler dur aux côtés des plus grands. J'ai d'ailleurs une pensée pour ma mère décédée le mois dernier », confie la lauréate du Prix Goethe Découverte 2019 en catégorie Danse/Performance. Une nouvelle ère est lancée pour FannyLov.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.