Tunisie: Après le deuil, le dépôt des premières candidatures à la présidence

Au lendemain de la trêve politique, suite au décès du président Béji Caïd Essebsi, l'instance chargée des élections a ouvert ses bureaux, le 2 août au matin. Les premières candidatures ne se sont pas fait attendre.

De 8h à 18h, du 2 au 9 août, l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) reçoit, à Tunis, son siège principal, les demandes de candidatures à l'élection présidentielle anticipée du 15 septembre 2019.

Et dès l'ouverture des bureaux, les aspirants à la charge se sont pressés aux portes, explique Farouk Bouasker, vice-président de la structure.

Deux heures après l'ouverture des portes, l'Isie avait ainsi déjà reçu « 8 candidats qui ont déposé leur demande ». Il faut dire que le premier arrivé a droit de porter le numéro 1 sur le bureau de vote. Donc, « l'ordre de dépôt des demandes est très important pour les candidats ».

Ces premiers arrivés sont « des personnalités politiques connues, des chefs de partis et aussi des personnalités indépendantes » d'après Farouk Bouasker. Le Premier ministre Youssef Chahed ne s'est en revanche pas encore présenté devant l'Isie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.