Bénin: Lionel Zinsou dit avoir «été prévenu» de sa condamnation

L'ex-Premier ministre béninois Lionel Zinsou a été condamné ce vendredi 2 août par la justice de son pays à 5 ans d'inéligibilité et six mois de prison avec sursis pour dépassement de frais de campagne électorale et usage de fausse attestation.

L'ancien chef du gouvernement béninois dispose de deux semaines pour faire appel de sa condamnation à cinq ans d'inéligibilité et six mois de prison avec sursis pour dépassement de frais de campagne électorale et usage de fausse attestation.

Si sa peine est confirmée, il sera de fait exclu des municipales de 2020 et surtout à la présidentielle de 2021. Sur RFI, Lionel Zinsou explique ne pas avoir été surpris par cette condamnation. Il est l'Invité Afrique de RFI ce samedi 3 août.

On m'a prévenu six mois à l'avance qu'après les législatives sans opposition, on préparait une présidentielle au Bénin en 2021 sans opposition. J'ai donc connu la décision bien avant le délibéré et l'audience parce que le pouvoir exécutif m'avait fait prévenir: 'N'élaborez pas de plan sur la comète, vous serez inéligible'.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.