Sénégal: La commune de Gandon mise sur le partenariat pour son développement

Saint-Louis — La commune de Gandon, dans la région de Saint-Louis, compte sur le partenariat pour mieux articuler les programmes de développement dont elle bénéficie, en lien avec les bons résultats enregistrés par l'épicentre de Sanar, un centre de développement situé sur son territoire.

"Nous sommes aujourd'hui à la recherche de partenariats, afin de pouvoir mieux articuler nos programmes de développement dans cette zone rurale de Gandon", pour arriver à "une agriculture intense, au vu des potentialités agricoles de la région de Saint-Louis", en matière de riziculture particulièrement, explique Ibrahima Seck, président de l'épicentre de Sanar.

Cette structure consistant en une association pour le développement durable, a récemment organisé une "journée de l'autosuffisance", avec la participation des 14 villages que regroupe la commune de Gandon.

Selon M. Seck, Gandon et ses dépendances peuvent se prévaloir de performances notables en matière d'éducation, d'agriculture, d'environnement et de santé, domaines dans lesquels ils ont pu bénéficier de l'appui de l'ONG Hunger Projet Sénégal.

Les activités de développement menées dans ce cadre ont permis aux groupements de femmes et aux jeunes des localités concernées de bénéficier d'encadrement et de formation en matière de gestion de projets, relativement à l'agriculture, l'aviculture et la transformation de produits agricoles et alimentaires.

Les administrateurs de l'épicentre de Sanar ont salué la tenue de cette "journée de l'autosuffisance", une occasion de vulgariser ses réalisations en termes notamment de produits transformés par les groupements de femmes.

Selon Amadou Bâ, un de ses administrateurs, le centre de Sanar est équipé et doté de la logistique nécessaire pour abriter des ateliers de renforcement de capacité des jeunes et des femmes, une manière de contribuer à l'autonomisation des femmes.

"Nous avons aujourd'hui tous les atouts pour mener des activités génératrices de revenus", avec l'aide de structures de microfinance intervenant dans le financement de divers projets de développement relatifs principalement à la transformation des produits agricoles halieutiques et alimentaires, a relevé Bator Mbodji, présidente des groupements de femmes de Mbakhana, une localité de la commune de Gandon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.