Afrique de l'Ouest: La CEDEAO veut sécuriser le transport maritime dans le Golf de Guinée

Au terme d'un raout tenu à Accra (capitale du Ghana), les chefs d'état-major des forces navales du Ghana, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, de la Sierra Leone, le chef des garde-côtes du Libéria et le haut commandant de la gendarmerie nationale du Burkina Faso, ont procédé à la signature d'un « protocole visant à fournir une réponse aux menaces à la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Selon le rapport semestriel du Bureau International Maritime, les eaux du Golfe de Guinée sont les plus dangereuses au monde avec 73 % des enlèvements et 92 % des prises d'otages en mer, à en croire le BMI qui précise que ces chiffres ont été recensés au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun.

La piraterie et le brigandage maritime font perdre des milliards aux 17 pays qui partagent les côtes du Golf de Guinée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.