Congo-Brazzaville: Réhabilitation de la piste rurale Sofico-Loulombo à Mindouli

Le Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolélas, a lancé le 2 août les travaux de réhabilitation des infrastructures de base dans le département du Pool.

Les travaux envisagés concernent la piste rurale de la localité de Mayitoukou à Goma tsé-tsé gare, de Sofico à Loulombo, Kindamba à Missavi ainsi que la réhabilitation de la maternité de Kindamba et du Centre de santé intégré de Loukouo.

En ce qui concerne la voie, elle se fera dans le cadre des travaux de haute intensité de main-d'œuvre (Himo) avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), financé par le Fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix et le démarrage de l'opération démobilisation, désarmement et intégration (DDR).

Les travaux seront réalisés de Sofico à Loulombo sur sept kilomètres. Ils seront effectués par la communauté dotée d'un lot de matériel : brouettes, planches, tôles, fers, houes, manchettes, pelles, contre-plaqués, etc.

La voie était devenue impraticable par véhicule après les hostilités qu'a connues ce département.

À cet effet, elle contribuera à la libre circulation des personnes et des biens, à l'amélioration de l'environnement sécuritaire et à l'ouverture d'opportunités économiques et bien d'autres.

La population impliquée dans la réalisation des travaux

Peu avant la coupure du ruban symbolique, le coup de pelle ainsi que la rituelle ancestrale a été réalisé par un habitant de la localité. Le ministre Euloge Landry Kolélas a prêché l'amour entre les filles et fils du département dans sa langue vernaculaire.

Il a indiqué dans son allocution que ces travaux impliquaient l'ensemble des communautés. Il a, par ailleurs, sollicité leur engagement avec un comportement responsable dans le respect mutuel et dans la diversité.

« À la population, aux ex-combattants et aux acteurs impliqués dans les travaux dans les différentes zones de réalisation, je vous exhorte à vous approprier l'activité afin d'atteindre dans un élan patriotique les objectifs d'un relèvement communautaire tant souhaité et recommandé au cours de plates-formes locales, de dialogues et d'échanges intercommunautaires », a-t-il déclaré.

Selon lui, il était nécessaire de préoccuper les ex-combattants à travers ce projet Himo avant le démarrage du projet proprement dit de DDR.

Le représentant du Pnud au Congo, Maleye Diop, a expliqué à cette même occasion que le lancement des travaux Himo, dans ce département, est une nouvelle dimension du projet qui ambitionne de jeter les bases de la relance des économies sociales.

L'initiative, a-t-il poursuivi, permet cependant de démarrer les activités de réinsertion communautaire à travers l'ouverture de ces pistes dans les districts de Goma Tsé-Tsé, Mindouli et de Kindamba, ajoutant que parmi celle-ci figurent le démarrage des activités génératrices de revenus, la réhabilitation des infrastructures de base, la fourniture de moulins qui pourra permettre aux ex-combattants en même temps que les membres de leurs communautés à s'inscrire à l'initiative.

« Toutes ces actions de la mise en œuvre du projet "Consolidation de la paix et le démarrage du processus DDR dans le département du Pool", associées à la signature du document du programme DDR témoignent de la volonté du système des Nations unies à accompagner le Congo vers cette recherche de la paix retrouvée et qui doit être consolidée », a-t-il déclaré.

Le projet s'inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix

Le vice-président de la Commission ad hoc mixte paritaire, Philippe Ané, a souligné que le projet s'inscrit également dans le cadre de la consolidation de la paix.

«Les acteurs de la paix que nous sommes se réjouissent de ce qui vient de commencer parce que ceci marque le début des solutions à nos préoccupations.

Le résultat fait partie des recommandations prises pour la réhabilitation des infrastructures communautaires de base, ajoutant qu'ils avaient organisé aussi des plates-formes locales dans le cadre des échanges communautaires », a-t-il dit.

Interrogé sur l'insatisfaction au niveau des ex-combattants qui se disent ne pas être tous impliqués dans ce projet, Philippe Ané a rappelé qu'il ne s'agit pas du démarrage du DDR qui est axé sur la démobilisation, le désarmement et la réintégration des ex-combattants. Selon lui, la chose la plus importante est celui de la réintégration qui les prendront en charge.

Notons que la réhabilitation de cette piste est la bienvenue pour les habitants des villages environnants comme en témoigne Laure Miénanzambi, qui fait partie du groupe des acteurs impliqués dans la réalisation des travaux.

« La piste Sofico à Loulombo qui passe par Nzinzi vient en quelque sorte mettre fin à notre calvaire pendant la saison des pluies. Elle a écourté la longue distance à pied pour aller vendre les produits vivriers sur la route nationale », a-t-elle dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.