Afrique de l'Est: La Commission de l'océan Indien veut s'atteler à la paix et à la sécurité dans la région

Les questions relatives à la paix et la sécurité, à la défense des intérêts insulaires, à l'économie bleue, au changement climatique, à la sécurité alimentaire et sanitaire, à la sécurité maritime, à la protection civile, à la coopération scientifique, académique et culturelle, et à la circulation des personnes dans l'espace de la Commission de l'océan Indien (COI), notamment par la connectivité aérienne, maritime et numérique pour le rapprochement des peuples. Tels sont les champs que la COI va couvrir avec le nouveau mandat qu'elle s'est attribué.

Celles nouvelles orientations sont nées d'une réflexion stratégique qui s'est tenue à Moroni, aux Comores, les 2 et 3 août, à laquelle participaient les ministres des Affaires étrangères et chefs de délégation des Etats membres.

Pour rappel, la COI est une organisation intergouvernementale qui regroupe cinq Etats membres : l'Union des Comores, la France au titre de La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles.

Créée par la Déclaration de Port-Louis en 1982, la COI a été institutionnalisée aux Seychelles en 1984. Elle est la seule organisation régionale d'Afrique composée exclusivement d'îles.

Dans ce nouveau mandat, il est envisagé également de promouvoir les avantages compétitifs de chaque Etat membre sur certaines politiques et secteurs afin d'en faire bénéficier l'organisation.

Les Etats membres ont adopté, hier, samedi, la Déclaration de Moroni sur l'avenir de la COI, qui définit cette nouvelle orientation .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.