Ile Maurice: Cannabis hydroponique - Offre et demande en hausse

Il a fait son apparition sur le marché depuis un petit moment. Et gagne en popularité, selon les dires de ceux qui en consomment. Le cannabis hydroponique, qui se vend un peu plus cher que le «mass» normal, a meilleur goût, selon eux.

Pour un gramme de cet or vert, il faut compter dans les Rs 2 500 à Rs 3 000, dépendant de sa disponibilité sur le marché, soit quelque Rs 700 à monter pour un pouliah. «Pas zis gagn pli bon gou mé gagn pli bon nisa ek li, mem si sa desann inpé pli rapid.»

Ce serait, affirment les experts en la matière, une alternative au sativa (chanvre cultivé, qui est une plante herbacée annuelle de la famille Cannabaceae, désormais considérée comme l'unique espèce de cannabis du genre botanique) qui ne pousserait pas à Maurice, le climat n'étant pas favorable.

Pourquoi l'hydroponie ? Parce que cela permet de sortir de plus grandes quantités au niveau de la production et de meilleure qualité, sans pour autant avoir besoin de plus de soin que le gandia qui pousse dans la terre. «Il faut prendre soin des racines. Bann plant-la pa pa bizin arozé, bizin met inpé 'vitamin' lerla zot pousé à zot ritm.»

Il faut patienter entre huit à dix mois pour que le «produit» soit fin prêt à la consommation. «Enn-dé dimounn inn koumans fer li. Toutefois, une fois que celui-ci est consommé, les utilisateurs en redemandent. Ou trouvé ki éna enn demann enorm pou sa.»

L'hydroponie, qu'est-ce ?

Comme son nom l'indique, l'hydroponie est une méthode hors-sol de culture utilisant l'eau comme milieu primaire. Au sein d'un système hydroponique, les plants de cannabis sont cultivés dans des seaux remplis d'un milieu de culture inerte et suspendus au-dessus d'un réservoir rempli d'eau.

L'eau est pleine de tous les nutriments dont les plantes auront besoin pour survivre et se plaire et des bulleurs sont utilisés pour oxygéner le réservoir. Ce modèle de base se manifeste sous de nombreuses formes et sous de nombreux systèmes, différents cultivateurs préférant différents systèmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.