Sénégal: Diourbel - Les maires invités à mettre en place des "bois de village"

Sarrème Sérère (Diourbel) — Le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Dame Diop, a invité dimanche à Sarrème Sérère, les maires du département de Diourbel à mettre en place des "bois de village" pour pallier le manque de forêts classées dans cette collectivité territoriale.

"L'importance de l'arbre dans nos écosystèmes n'est plus à démontrer, [c'est pourquoi] j'ai lancé un appel fort aux maires de Diourbel et au conseil départemental pour qu'on s'engage à mettre en place des bois de village", a-t-il dit.

M. Diop présidait la cérémonie officielle de la journée de l'arbre célébrée Sarrème Sérère dans la commune de Touré Mbonde autour du thème : "La place de l'arbre dans les planifications stratégiques : plants d'aujourd'hui, forêts de 2035". Pour la deuxième année consécutive, le beer a été désigné comme arbre parrain.

La manifestation s'est tenue en présence des autorités administratives, religieuses et coutumières.

"A défaut de forêt classée, on peut avoir des bois vert, l'objectif reste le même. Les forêts classées sont réglementées par décret, nous n'en avons pas. Mais si nous avons à côté des bois de village, ça nous permettra de pallier le manque de forêt classée", a dit le ministre.

Selon lui, le département de Diourbel dispose de ressources humaines comme financières pour mettre en œuvre cette vision.

"Nous avons la stratégie, nous avons les moyens, nous avons aujourd'hui les hommes donc il n'y a pas de raison que Diourbel qui n'a pas de forêts classées ne puisse pas avoir des bois de village", a-t-il fait savoir.

Pour le colonel Youssoupha Diouf, Inspecteur régional des eaux et forêts, les activités de reboisement doivent être combinées à la promotion des bois de village, des bois communautaires, des forêts communautaires et départementales.

"On peut juguler le manque de forêt classée. (...) la réglementation et la gestion de ces forêts sont du ressort du département et des communes qui peuvent élaborer leurs propres règles de gestion en conformité avec la politique forestière", a -il dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.