Cote d'Ivoire: Barrage hydro-électrique de Gribo-Popoli - Les résultats provisoires de l'étude d'impact environnemental et social connus

Plus d'un an après, les premiers résultats officiels de l'étude d'impact environnemental et social du projet d'aménagement hydro-électrique de Gribo-popoli, ont été dévoilés, le 30 juillet 2019 au Foyer des jeunes de Soubré.

En présence des autorités administratives des départements concernés par ledit projet, avec à leur tête le préfet de région, préfet du département de Soubré, Koné Messamba, sans oublier les élus locaux, les autorités coutumières, les groupes sociaux et les populations des villages.

Lors de cette rencontre, d'entrée de jeu, M. Ballet Maxime au nom de Côte d'ivoire Energies (Ci-Energies), maitre d'ouvrage, a expliqué l'objectif de l'étude d'impact environnemental et social qui, en gros, donne les changements que générera la construction du barrage.

Selon lui, cette étape est essentielle si l'on veut que la participation de la population lors de la construction du barrage et de l'exploitation de la retenue d'eau soit couronnée de succès.

Enfin, M. Ballet a indiqué que, à l'issue de cette rencontre, la 2ème vague de réunions et consultations publiques se tiendra selon un calendrier précis afin de prendre connaissance des résultats des enquêtes, et apporter des observations ou critiques afin de les améliorer les résultats de l'étude d'impact en des environnemental avant de les transmettre au gouvernement pour la validation.

Au tour de Jean Luc Pigeon au nom du groupement Bnetd / Tractebel , en charge de l'étude d'impact environnemental et social de présenter les enjeux économiques ainsi que les caractéristiques du barrage de Gribo-popoli situé à 6 km en aval de l'aménagement de Soubré.

Il expliquera la méthode utilisée par les experts pour recueillir les données qui ont permis de faire les travaux de bornage (élimitation) qui, aboutira au plan d'installation des populations. Mademoiselle Kouassi Juliette, pour sa part, a exposé des données socio-économiques recueillis lors de cette enquête.

Données qui ont permis d'analyser tous les impacts environnementaux et sociaux directs ou indirects et proposer des mesures de sauvegarde à court, moyen et long terme.

Kouassi Juliette a indiqué que l'identification et évaluation des biens avant la réalisation des travaux a permis, entre autres, d'identifier près de 785.529 personnes composées d'autochtones et d'allogènes dans la zone devant abriter le barrage.

Aussi, toujours selon elle 1468 plantations ont été dénombrés quand 781 exploitants identifiés perdront leurs terres. Enfin, elle a précisé que les personnes impactées par le projet bénéficieront de compensation en nature et en numéraire y compris des mesures d'accompagnement.

Pour rappel, la première pierre du barrage hydro-électrique de Gribo-popoli a été posée le 2 novembre 2017 par le chef de l'Etat, Son Excellence Alassane Ouattara. Ce barrage va injecter 112 MGW supplémentaires dans le réseau électrique ivoirien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.