Cote d'Ivoire: Table ronde sur la propreté - Bientôt un code de salubrité des villes

La Semaine nationale de la propreté (Snp) a bien démarré. Hier, au complexe CcraeUmoa, au Plateau, médecins, enseignants-chercheurs et guides religieux ont été invités à se prononcer sur le thème « Propreté, valeur de la vie quotidienne et facteur de développement ». Chacun devant faire le lien entre la propreté et son domaine. De ce regard croisé, il ressort que la propreté est à la base de tout dans la vie.

Aussi bien en ce qui concerne le bien être physique des populations que le développement du pays. « Si la propreté augmente, la dengue diminue.

Si la propreté diminue, la dengue augmente », a déclaré le paneliste Dr Daouda Coulibaly, épidémiologiste et sous-directeur de l'Institut national d'hygiène publique, en charge de la surveillance épidémiologiste. Dr Daouda Coulibaly a établi une corrélation directe entre l'insalubrité et l'épidémie de la dengue qui sévit actuellement à Abidjan.

Car, A-t-il confié, ce sont les pneus usagers abandonnés çà et là, et autres déchets qui servent de gîtes larvaires, donc de reproduction des moustiques. Tout comme lui, les autres panélistes, également des médecins, ont démontré que la propreté ou la non propreté a un impact sur la santé.

D'ailleurs Pr Dosso Mireille, directrice de l'Institut Pasteur qui a animé le panel, a indiqué que selon l'Oms, 12,6 millions de décès dans le monde sont imputables à l'insalubrité et près de 100 maladies sont également liées à ce mal. Les enfants de moins de 5 ans, sont ceux qui paient le plus lourd tribut.

A l'initiative de cette semaine, la ministre de l'Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto a martelé que la recherche de la propreté est un impératif. « La propreté ou sa recherche ne peuvent être différées.

Elles témoignent de la rigueur et de la discipline nécessaires dans la vie quotidienne dans toute entreprise et cela à tous les niveaux », a -t-elle déclaré. Comme solution à l'insalubrité choquante, la commissaire du gouvernement compte codifier la propreté des villes à travers le code de la salubrité.

Et renforcer le cadre juridique et institutionnel de la salubrité. Car dira-t-elle : « Un pays propre rassure les visiteurs, inspire la confiance et la dignité de ses habitants. Un tel pays met en avant sa valeur esthétique et engendre une image de marque qui touche et inspire

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.