Afrique du Sud: Athéltisme - Caster Semenya écartée des Mondiaux

Nouveau revers judiciaire pour l'athlète sud-africaine. Alors que les Mondiaux d'athlétisme s'ouvrent le 27 septembre prochain, Caster Semenya, triple championne du monde et double championne olympique dans sa discipline du 800 mètres, ne pourra pas défendre son titre à Doha au Qatar.

Et pour cause, la coureuse qui produit naturellement de grandes quantités de testostérone, ne peut concourir avec les femmes qu'à condition de suivre un traitement, selon un règlement de la Fédération internationale d'athlétisme.

La justice suisse a en effet décidé de lever la suspension « super-provisoire » du règlement de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) sur les athlètes hyperandrogènes, ont annoncé les avocats de Semenya, mardi 30 juillet.

L'hyperandrogénie désigne chez une femme, faut-il le rappeler, un taux élevé d'hormones mâles. Et Caster Semenya en est atteinte.

C'est la raison pour laquelle ses performances font régulièrement polémique depuis plus d'une dizaine d'années.

Le tribunal avait décidé, le 3 juin, de suspendre, pour Caster Semenya seulement, et de façon « super-provisoire » le règlement de l'IAAF, entré en vigueur le 8 mai, qui demande aux athlètes hyperandrogènes de suivre un traitement pour faire baisser leur taux de testostérone afin de pouvoir concourir sur des distances allant du 400 m au mile (1 609 m). Une mesure que la star sud-africaine estime « discriminatoire ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.