Angola: La réhabilitation des routes coûte 175 millions de dollars

Luanda — L'Exécutif angolais aura à dépenser l'équivalent d'environ 175 millions de dollars américains en kwanzas, pour la mise en oeuvre du « Programme de sauvetage » des routes, une initiative dont la visée est d'achever et de restaurer les routes qui sont en état de dégradation, au niveau de 18 provinces, faute d'entretien.

Le montant est considéré comme un budget préliminaire pouvant servir à la réhabilitation de 370 km de routes et de ponts, identifiés au préalable dans plusieurs régions du pays, a déclaré le ministre de la Construction et travaux publics (MINCOP), Manuel Tavares de Alméida.

Se confiant à la presse en marge du Forum sur le rôle de l'ingénierie dans la création d'une infrastructure d'aide au développement, le gouvernant a annoncé que la question de la supervision était également évoquée pour éviter commises dans les travaux antérieurs.

L'inspection ne sera efficace, que si elle est rémunérée à temps. Nous sommes cependant en train d'examiner les données pouvant nous permettre de trouver des ressources pour leur rémunération comme prévu. C'est pour qu'ils soient en mesure de rendre un bon service à l'État, a-t-il expliqué.

En ce qui concerne ces projets, un appel d'offres avait déjà été lancé, et environ 414 entreprises, et 57 pour la supervision des travaux à effectuer, avaient concouru à cet appel.

Les dépenses pour ces travaux ont également déjà été approuvées par l'arrêté présidentiel, publié dans le Journal officiel du 23 juillet.

Une fois que les travaux de réfection des routes seront terminés, le pays pourra récupérer le réseau routier.

Ainsi en 2020, un programme d'entretien sera mise en place pour l'entretien et à la conservation des routes.

À propos de ces travaux, la première phase de péage concerne d'abords les zones frontalières

La mise en œuvre de la première phase de péage en Angola, déjà approuvée par l'Exécutif couvrira les zones frontalières, notamment Luvo et Noqui (Zaire), Massabi (Cabinda), Santa Clara (Cunene) et d'autres zones situées à l'est du pays.

Le ministre de la Construction et des Travaux publics, Manuel Tavares de Almeida, a indiqué que les recettes provenant des péages seraient versées au Fonds national des routes pour l'entretien des routes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.