Congo-Kinshasa: Les experts valident le rapport final de la revue stratégique sur la faim zéro en RDC

La réunion s'est penché sur la validation du rapport final de la revue stratégique sur la faim zéro en RDC. Cette revue a, entre autres objectifs : établir un état des lieux de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays ; identifier les défis auxquels fait face le pays pour réaliser la faim zéro ; déterminer les écarts dans la réponse à la problématique de la faim ... pour mieux aider le Gouvernement congolais à réaliser des avancées significatives vers l'éradication de la faim et la malnutrition dans le pays.

Le mercredi 31 juillet 2019 à Béatrice-Hôtel de Kinshasa, le ministre d'Etat, ministre du Plan a.i, Yohanan-Képhas Zekpele Mondombe a ouvert les travaux de la réunion du Conseil consultatif pour la validation du rapport final de la revue stratégique faim zéro (RSFZ), en République démocratique du Congo (RDC).

« Un travail bien fouillé a été accompli »

Dans son mot d'ouverture, le ministre a.i du Plan s'est réjoui du fait qu'un « travail bien fouillé a été accompli ». Il s'agit d'un rapport final de la revue stratégique sur la faim zéro en RDCà valider ce jour. Cette revue a été rendue possible grâce à la facilitation du professeur Jean-Jacques Muyembe et l'appui d'une équipe des chercheurs de l'ICREDES et des experts du gouvernement congolais.

Yohanan-Képhas Zekpele n'a pas manqué à témoigner sa reconnaissance au Programme alimentaire mondial (PAM) pour son appui technique et financier à la réalisation de la revue qui revêt « une importance capitale pour le pays ». Il a fait remarquer que, l'adhésion de la RDC aux Objectifs de développement durables (ODD) « traduit la volonté du pays de mettre en œuvre ce programme ambitieux dont la vision consiste à construire un monde où il n'existe plus +des laisser pour compte+, où la faim et la pauvreté sont réellement vaincues ».

Deux arrêtés ministériels précurseurs

Il sied de rappeler qu'au mois de mars 2018, le ministre d'Etat, ministre du Plan avait signé deux arrêtés. Le premier instituait un Comité interministériel (CIM) avec pour mission de « faciliter l'accès à la documentation sur les politiques et les programmes en rapport avec la réponse à la problématique de l'insécurité et la malnutrition, de permettre aux experts du Gouvernement de participer dans le processus de la revue comme personnes ressources et lorsque le rapport final de la revue sera produit, d'assurer le suivi de ses recommandations au niveau de leurs ministères respectifs ».

Le deuxième arrêté mettait en place un Conseil consultatif (CC) avec pour objet de fournir des orientations stratégiques à la revue et de valider son rapport final.

Depuis l'adoption par les Etats membres du Système des Nations Unies, des Objectifs développement durable (ODD), le Programme alimentaire mondial (PAM) se veut un partenaire technique de référence pour les pays qui, comme la RDC, ont fait de l'ODD2 une priorité nationale en vue de l'élimination de la nutrition, particulièrement des enfants.

Avantage

Pour se faire, le PAM a au niveau global identifié une activité stratégique appelée « Revue stratégique Faim zéro ». Cette activité a pour objectifs principaux d'établir un état des lieux de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays, identifier les défis auxquels fait face le pays pour réaliser la faim zéro ; déterminer les écarts dans la réponse à la problématique de la faim et la malnutrition et mettre en avant les opportunités à capitaliser ainsi que les axes stratégiques à prioriser pour mieux aider le Gouvernement congolais à réaliser des avancées significatives vers l'éradication de la faim et la malnutrition dans le pays.

« L'avantage d'une revue stratégique faim zéro est d'avoir un document de référence sur lequel le Gouvernement et ses partenaires peuvent s'appuyer pour la mise en œuvre de l'ODD2. Pour le PAM, il permettra l'élaboration d'un plan stratégique de pays de cinq ans pour contribuer sur le plus long terme aux objectifs nationaux. Les conclusions, les défis relevés et les recommandations contenus dans le rapport de cette revue permettront au PAM de mieux soutenir le pays dans l'éradication de la faim », a expliqué le Directeur-pays du PAM en RDC, Claude Jibidar.

Il a en outre, affirmé que le PAM continuera à apporter son assistance aux populations affectées par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, particulièrement dans les provinces du Kasaï, du Tanganyika, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de l'Ituri et très récemment du Mayi-Ndombe et à Yumbi. Avant de rassurer que « les interventions du PAM ne se limiteront plus à sauver les vies, mais aussi à changer les vies ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.