Seychelles: Une ressortissante kenyane arrêtée à l'aéroport des Seychelles avec de la cocaïne

Le tribunal de première instance des Seychelles a placé en garde à vue une ressortissante kenyane arrêtée ce week-end avec ce qui est soupçonné être de la cocaïne, a annoncé mardi le Bureau antistupéfiants (ANB).

Agée de 46 ans, elle possède un salon de coiffure au Kenya, et a été arrêté dimanche en possession d'environ 255 grammes de cocaïne présumée par les agents de l'ANB, de la police et de la douane seychelloises.

Le Bureau anti-narcotiques a déclaré que l'arrestation avait eu lieu à l'aéroport international des Seychelles, à Pointe Larue, après l'arrivée de la suspecte à bord d'un avion de la compagnie Ethiopian Airlines.

La ressortissante kenyane va recomparaître devant le tribunal le vendredi 16 août.

Il s'agit du deuxième cas où une ressortissante kenyane est arrêtée par les autorités locales en possession de cocaïne.

En avril de l'année dernière, Marietta Anyango a été arrêtée à l'aéroport après avoir atterri à bord d'un vol d'Ethiopian Airlines en possession de 210 grammes de cocaïne.

Un autre ressortissant kényan, Rashid Mohamed Liwasa, purge déjà une peine d'emprisonnement à vie aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. Il a été reconnu coupable d'avoir importé 683 grammes et condamné en vertu de la loi sur l'abus de drogues, modifiée en août 2012.

Dans le même temps, un ressortissant brésilien de 22 ans a été accusé jeudi dernier par la Cour suprême d'avoir importé une drogue contrôlée. Il a été arrêté avec 1,9 kg de cocaïne le 18 juillet. Le Brésilien comparaîtra devant le tribunal le 14 août.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.