Rwanda: La RDC et le Rwanda évaluent le risque de propagation de la maladie à virus Ebola au niveau de leurs frontières communes

Photo: lepotentielonline
Le ministre intérimaire de la Santé publique de la RDC Pierre Kangudia Dr Diane Gashumba, ministre de la Santé du Rwanda le 6/8/2019 à Rubavu au Rwanda

Une forte délégation congolaise composée du Ministre congolais a.i de la Santé Publique, du gouverneur de la province du Nord-Kivu ainsi que de leurs homologues rwandais a visité, mardi 6 août, les deux frontières principales congolo-rwandaises. À savoir, la grande barrière et la petite barrière. Ces deux frontières constituent les principales portes d'entrée et de sortie des rwandais au Congo et vice-versa. L'objectif de cette visite conjointe est d'évaluer le travail abattu par les équipes de Riposte qui luttent contre l'épidémie de la maladie à virus Ebola.

Au lendemain de son arrivée à Goma, Pierre Kangudia, ministre congolais de la Santé Publique, accompagné de Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur de du Nord-Kivu ont visité, ensemble avec la ministre rwandaise en charge de la Santé, Docteur Diane Gashumba et le gouverneur de la province de l'Ouest du Rwanda, les principales portes d'entrée et de sortie de Goma à Gisenyi et de Gisenyi à Goma.

Au niveau de ces deux frontières principales, il s'observe toutes les mesures d'hygiène contre Ebola pour limiter la propagation de cette maladie au Rwanda voisin. C'est le constat de la délégation mixte, lors de ces travaux d'inspection. Sur place, les autorités de ces deux pays ont encouragé tout congolais et tout rwandais à respecter, à la loupe, les exigences sanitaires mises en place pour éviter la propagation de la maladie qui risquerait de conduire à une prochaine fermeture des frontières. Or, la fermeture de ces frontières nourricières, a des conséquences négatives sur le plan économique dans la sous-région de l'Afrique de l'Est.

Goma-Gisenyi : deuxième flux migratoire journalier au monde

Selon les informations à notre possession, la petite barrière de Goma-Gisenyi, regorge à elle seule, un flux migratoire autour de 64 mille passagers par jour, en majorité des petits commerçants transfrontaliers. Ceci constitue le 2ème flux migratoire journalier au monde.

Il y a peu, le Rwanda avait fermé ses frontières avec la République démocratique du Congo (RDC) pendant quelques heures, suite aux cas de la maladie à virus Ebola qui ont été signalés à Goma. Cette décision des autorités rwandaises avait handicapé, en quelques heures seulement, les Gomatraciens habitués à faire le trafic à partir du Rwanda ainsi que, ceux qui habitent à Gisenyi - dans le district rwandais de Rubavu- mais qui travaillent au Congo, et vice-versa.

« C'était important avant toute chose, moi, comme ministre de la Santé Publique de la RDC, de voir comment le mouvement se fait au niveau des frontières. Je constate que le travail est bien fait par les équipes de la Riposte et si ça continue ainsi, je pense qu'il n'y aura aucun cas positif qui sera signalé au Rwanda ni d'autres cas qui seront signalés à Goma », s'est réjoui Pierre Kangudia.

Pour sa part, la ministre rwandaise de la Santé a souligné que les efforts conjugués mutuellement entre les deux pays voisins permettront de limiter la chaine de contamination des populations à la maladie à virus Ebola.

« Nous avons invité nos homologues congolais pour qu'ensemble, nous observions nous-mêmes ce qui se fait sur terrain. Le danger est réel si on ne s'y met pas. Gisenyi est à zéro mètre de Goma où il y a des cas suspects d'Ebola. C'est pourquoi, nous devrions inspecter ce que font les équipes de riposte dans nos frontières pour évaluer le travail et renforcer d'autres solutions éventuelles. C'est une façon aussi de montrer à nos populations que nous tenons ce problème à cœur », a déclaré Diane Gashumba.

Par ailleurs, Le Coordonnateur national de la riposte contre Ebola en RDC, Docteur Jean-Jacques Muyembe ainsi que le représentant de l'OMS en RDC, ont aussi pris part à cette visite qui est intervenue en marge de la Réunion transfrontalière bilatérale RDC-Rwanda qui devraient statuer sur une feuille de route conjointe à appliquer par les deux pays pour éradiquer définitivement cette maladie qui a déjà fait plus de mille mort en RDC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.