Afrique: Clôture du 18ème Sommet de l'AGOA - Les Etats-Unis promettent un engagement indéfectible envers l'Afrique

Après trois jours de travaux, le Forum sur la Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique (AGOA) a pris fin sur une note prospective et prometteuse.

La cérémonie de clôture tenue au Palais des Congrès du Sofitel Ivoire a été présidée par le Secrétaire d'État Adjoint aux Affaires Africaines des Etats-Unis, Tibor Nagy, et le Ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME Souleymane Diarrassouba.

Le Secrétaire d'Etat Adjoint Tibor Nagy n'a pas manqué d'exprimer sa vision des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Afrique.

« Je dis toujours que nous devons voir l'Afrique à travers le pare-brise et non le rétroviseur. Cette affirmation illustre pour moi la promesse que représente l'Afrique, » a-t-il déclaré devant les 1,100 participants au forum.

Ambassadeur Nagy a également exprimé sa satisfaction de voir les activités commerciales des pays bénéficiaires de l'AGOA se développer au fil des années, donnant l'exemple du commerce non-pétrolier qui a augmenté de plus de 300 pour cent depuis 2001, et du développement de ces industries non-pétrolières ayant contribué à créer près de 300.000 emplois directs dans les pays bénéficiaires.

Le Secrétaire d'Etat Adjoint a expliqué que la nouvelle stratégie de l'administration Trump pour l'Afrique, élève la relation des Etats-Unis avec le continent à une toute nouvelle échelle, à laquelle les échanges commerciaux et les investissements avec l'Afrique constituent une priorité.

Il a également mis l'accent sur l'importance de la jeunesse africaine et de la promotion de la paix et de la sécurité, dans l'établissement d'un environnement stable et attrayant pour les investissements.

Notant que l'engagement économique des États-Unis en Afrique ne se limite pas à l'AGOA, M. Nagy a mentionné l'initiative Prosper Africa, qui soutient les importateurs et les exportateurs africains, et stimule les investissements en établissant des équipes de facilitation des affaires dans les ambassades américaines à travers le continent.

« Avec ces engagements et le succès durable de l'AGOA, nous pouvons continuer à capitaliser sur une coopération approfondie, et des opportunités d'échanges commerciaux et d'investissements. »

La coopération entre les Etats-Unis et l'Afrique s'est également illustrée le 5 aout 2019, avec l'entrée en vigueur du programme compact conclu entre l'agence gouvernementale américaine Millennium Challenge Corporation (MCC) et la Côte d'Ivoire, en présence de Sean Cairncross, le Directeur Général de MCC, et du Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara.

L'entrée en vigueur marque officiellement le début de la période de 5 ans prévue pour la mise en œuvre du programme compact de $525 millions de dollars, qui vise à soutenir la croissance et encourager les investissements privés en renforçant les capacités de la main-d'œuvre, en réduisant les coûts de transport, et en ouvrant de nouveaux marchés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.