Burkina Faso: Excellence scolaire - Les «génies» du pays en lumière

Les meilleurs élèves aux examens scolaires ont été récompensés par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Ils ont reçu divers lots, le mardi 6 août 2019, au palais présidentiel de Kosyam.

Aïcha Farida Ouédraogo est élève au collège Notre-Dame-de-l'Espérance de Tampouy (Ouagadougou). Elle a obtenu le BAC série D, avec 17,96/20. Cette moyenne lui a permis de surclasser tous les bacheliers de la session 2019 du Burkina Faso.

Près d'un mois après son exploit, elle a été récompensée par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 6 août 2019, au palais de Kosyam, lors de la journée de l'excellence scolaire.

La nouvelle bachelière a reçu une attestation, un ordinateur portable, une somme de 250 000 F CFA du comité d'organisation et un million de franc du chef de l'Etat. Les meilleurs au BAC série C et E ont obtenu la même récompense.

Celui au BAC A, a, en plus de l'attestation, de l'ordinateur portable et de 250 000 F CFA, a empoché 500 000 F CFA. Même récompense pour les premiers aux BAC F3, F4, G2.

Ceux du BAC professionnel industriel et tertiaire sont repartis chacun avec une attestation, un ordinateur portable, 175 0000 F CFA offert par le comité et une enveloppe présidentielle de 400 000 F CFA.

Les 2es, 3es, 4es et 5es au BAC A, C, D ont été également primés. Ils reçoivent chacun une attestation, un ordinateur, 200 000 F CFA du comité d'organisation et une enveloppe de 200 000 F CFA du président du Faso.

Les 2es au BAC F3, F4 et G2 ont été gratifiés par une attestation, un ordinateur, 150 000 F CFA et 400 000 F CFA du président du Faso.

Au BEPC, les 10 premiers ont bénéficié chacun, d'une attestation, d'un kit scolaire, et d'une tablette.

Le 1er, Sié Ouattara du Collège de Toussiana avec une moyenne de 18,91 /20 en plus de ces lots, a bénéficié de 125 000 FCFA du comité d'organisation et de 200 000 F CFA du président Kaboré.

Quant aux neuf autres, chacun a empoché 100 000 FCFA du comité et 150 000 FCFA du président.

Chez les diplômés du CEP, la première, Fatimata Dao, de l'école Emile Décaestecker de Tougan avec 9,5/10, est rentrée chez elle avec une attestation, un kit scolaire, 70 000 F CFA du comité et 150 000 FCFA du Président du Faso.

Les neuf autres ont eux aussi reçu chacun, une attestation, un kit scolaire, 50 000 F CFA du comité et 100 000 F CFA du Président.

Des prix spéciaux ont été décernés aux étoiles vivant avec un handicap visuel et auditif.

Les meilleurs aux Certificats d'aptitude professionnelle (CAP) et Brevets d'études professionnels (BEP) ont chacun, aussi été récompensés par une attestation, une tablette, 140 000 F CFA du comité et 200 000 F CFA du Président Kaboré.

Des prix spéciaux ont été donnés aux diplômés vivant avec un handicap visuel et auditif. C'est ainsi que les deux premiers au BAC ont encaissé 500 000 F CFA du Président du Faso, 250 000 F CFA du comité et une attestation et un ordinateur portable.

Ceux du CEP ont, en plus de l'attestation et du kit scolaire, bénéficié de 70 000 FCFA du comité, et 150 000 du chef de l'Etat.

Des lampions qui ne doivent jamais s'éteindre

Pour cette année, 70 étoiles, contre 95 en 2018, ont été célébrées. La présidente du comité d'organisation, Aminata Ouédraogo, a indiqué que les cracks au CEP ont 13 ans maximum, 18 ans au maximum pour celui du BEPC, tandis que le meilleur au BAC ne dépasse pas 21 ans d'âge. Parmi ces étoiles, figurent 27 filles, soit un taux de 38,57%.

Cette reconnaissance de la nation a été saluée par les lauréats. Ceux-ci l'ont considérée comme une invite à exceller davantage.

«Nous nous engageons à être des ambassadeurs de la paix et de la discipline au sein de nos établissements et dans nos milieux de vie», a promis leur représentante, Océane Bonanet, du Collège Saint Jean-Baptiste de la Salle, 5e au BEPC, avec 18, 52/20.

Et pour y arriver, les lauréats comptent sur l'implication de tous les acteurs pour bâtir avec efficacité une éducation de qualité.

«Vous avez donc le devoir de mériter durablement la reconnaissance de la nation, car vous êtes désormais des lampions qui ne doivent jamais s'éteindre », leur a dit le président du Faso.

Il a soutenu que les lauréats sont la preuve éloquente que, malgré les turbulences qu'elle traverse, l'école burkinabè est encore capable de produire de l'excellence.

Roch Kaboré a exhorté les lauréats à faire en sorte que l'école puisse entretenir en eux, la quête perpétuelle de connaissances, de compétences et de citoyenneté responsable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.