Burkina Faso: Journée de l'excellence scolaire - Les «pépites de la Nation» sous les ors de Kosyam

C'est désormais une tradition républicaine, le chef de l'Etat reçoit à l'issue des examens scolaires les élèves qui se sont illustrés par leurs brillants résultats. Hier, mardi 6 août, la cuvée 2019, forte de 70 étoiles, a reçu dans la salle polyvalente du palais de Kosyam les félicitations du président du Faso et les récompenses qui vont avec.

Certains étaient visiblement tout émoustillés de se retrouver en ces lieux et de serrer la main du premier des Burkinabè. Une consécration pour ces élèves qui, par le travail, ont mérité les honneurs de la Nation.

Ces 70 cracks, dont 27 filles, ont pour point commun de s'être distingués lors des derniers examens du Certificat d'études primaires (CEP), du Brevet d'études du premier cycle (BEPC), du Certificat d'aptitude professionnelle (CAP), du Brevet d'études professionnelles (BEP) et des différents baccalauréats et de remplir tous les critères fixés par le comité d'organisation de cette journée de l'excellence.

Ces critères sont fonction de l'âge, de la moyenne et du rang national. Cette année, un clin d'œil a été fait à l'éducation inclusive à travers l'octroi de prix spéciaux à des candidats atteints de handicaps visuel et auditif et qui se sont fait remarquer par leurs performances.

Les différentes récompenses sont constituées d'attestations, de kits scolaires, de tablettes, d'ordinateurs portables, de bourses d'études, de possibilités d'inscription dans les lycées scientifiques et de numéraire dépassant le million de FCFA pour les majors des séries A, C et D du baccalauréat.

Les lauréats, accompagnés par leurs parents et des encadreurs, ont, par l'entremise de leur porte-parole, Océane Noelia Alicia Bonanet, traduit leur sentiment de joie et de fierté de recevoir ces distinctions.

Conscients du grand espoir placé en eux, ils ont promis de toujours être des exemples, à l'image de la première au Bac D, Aïcha Farida Ouédraogo, qui envisage de poursuivre ses études dans le domaine des mines.

Roch Marc Christian Kaboré, s'adressant à la crème de l'excellence scolaire, a eu d'ailleurs ces mots : « Vous êtes des lampions qui ne doivent jamais s'éteindre ».

La tenue de cette cérémonie, alors que l'éducation nationale est frappée de plein fouet par la tempête terroriste, est la preuve, selon le chef de l'Etat, que l'école burkinabè, malgré l'adversité, est encore capable de produire des génies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.