Burkina Faso: Insécurité - La brigade de gendarmerie de Ouo détruite par des terroristes

Le poste de gendarmerie de Ouo, localité située à 126 km de Banfora en direction de Gaoua, a été la cible d'une attaque d'hommes armés non encore identifiés à la tombée de la nuit du 5 août 2019.

Ils ont détruit le bâtiment servant de poste aux pandores à l'aide d'armes à feu. Fort heureusement, il n'y a pas eu de perte en vie humaine.

Selon des sources proches de ce village, c'est après 18h que les tirs d'armes à feu ont été entendus et ils ont duré entre 30 mn et une heure.

Le poste aurait été ciblé à l'arme lourde ou à la roquette. Les dégâts sont importants, selon nos sources, qui affirment que les détonations ont fait fuir les habitants qui ont abandonné leurs domiciles pour se mettre à l'abri. Certains mêmes se seraient réfugiés en brousse toute la nuit.

Si le bilan des dégâts matériels est jugé important, on ne déplore, fort heureusement, pas de perte en vie humaine ni de blessé, ont soutenu toujours nos sources. Après le sauve-qui-peut, la vie aurait repris ce 6 août.

Les Ouolais seraient revenus et la population vaquerait à ses occupations. Un déploiement des forces de défense et de sécurité qui quadrillaient et fouillaient désormais la zone a certainement contribué à redonner confiance à la population et à restaurer la sérénité. Au moment où nous tracions ces lignes, les assaillants n'avaient toujours pas été appréhendés.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la liste des postes de FDS ciblés s'allonge dans la Comoé.

En effet, après le poste de gendarmerie de Sidéradougou qui a été le premier de ces attaques, ont suivi celui de Sitiéna, à la sortie de Banfora en direction de Niangoloko, le poste de police de Yendéré puis le poste de gendarmerie de Dangouindougou, tous deux à la frontière ivoirienne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.