Congo-Brazzaville: Corridor Brazzaville-Yaoundé - Une partie du tronçon livrée

Le Secrétaire général du ministère des Travaux publics a récemment procédé à la réception définitive du tronçon routier Djoum-Mintom, long de 98 km, et de ses aménagements connexes.

Ça roule de Djoum à Mintom (98km). Urbain Noël Ebang Mve, le Secrétaire général du ministère des Travaux publics (Mintp), est descendu sur le terrain pour réceptionner cette infrastructure au nom du gouvernement en fin de semaine dernière.

Les travaux de cette route qui rentre dans le cadre du projet d'aménagement de l'axe routier Ketta-Djoum phase 1 intégré dans le projet de facilitation du transport sur le corridor Brazzaville- Yaoundé, ont été réalisés par l'entreprise Mno Vervat Bv et la maîtrise d'oeuvre assurée par le Groupement Louis Berger/ INGECAM. Initialement, ce lot était de 83 km mais, en janvier 2016, il avait été prescrit un prolongement de la route principale de 15 km; l'aménagement de 4,2 km de voirie dans la ville de Djoum; l'aménagement de 2,2 km de voirie dans la ville de Mintom. Soit un total d'environ 105 km de routes bitumées.

Au cours de sa descente, Urbain Noël Ebang Mve a fait le trajet pour s'assurer de la qualité des travaux. Il en ressort que le tronçon réceptionné est construit selon les règles de l'art et répond aux caractéristiques techniques prévues dans le cahier des charges du contrat. « La construction de la route Djoum-Mintom réceptionnée définitivement est un réel motif de satisfaction pour l'entreprise car le déroulement des travaux dans cette zone particulièrement accidentée et plongée en pleine forêt équatoriale avec un taux de pluviométrie élevée, n'a pas été évidente ; ce qui a entraîné une prolongation des délais contractuels du projet», s'est réjoui Joseph Tangie, directeur des travaux de Bun's/Mag.

Pour préserver l'ouvrage, la station de pesage construite au PK 155 a été immédiatement mise en service. Elle va servir à traquer les véhicules en surcharge. Dans la même veine, des ouvrages connexes ont été construits, notamment des centres de santé, des forages, des puits. Cet axe routier vient substantiellement améliorer les conditions de vie des populations des différentes localités traversées par la zone du projet.

Actuellement, les travaux d'aménagement de la phase II de cette route qui va de Sangmélima jusqu'à la frontière avec le Congo, sont en cours d'exécution. Pour le lot1, Mintom-Lélé (67,5 km), le taux d'exécution est de 35% à fin juillet 2019 et 24% pour le lot 2, Lélé Ntam-Mbalam (53 km), dernier tronçon pour relier la ville de Djoum au Congo. Les travaux d'aménagement de la route Djoum- Mintom ont été financés par le Fonds africain de développement à hauteur de 91,7 % et le gouvernement du Cameroun à 8,3% pour un montant total évalué à 55,3 milliards de F.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.