Afrique de l'Ouest: Taux débiteurs dans la zone UEMOA - La dynamique baissière se poursuit selon la BCEAO

Après une quasi-stabilité en 2017, le taux d'intérêt débiteur moyen des crédits dans les pays membres de l'Uemoa a renoué avec sa dynamique baissière entamée depuis 2010.

Selon la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest (Bceao), le coût du crédit est ainsi passé de 6,92% en 2017 à 6,79% en 2018, soit une diminution de 13 points de base.

«Sur les neuf dernières années, les taux débiteurs ont chuté de 177 points de base. La baisse du taux débiteur moyen est constatée dans la plupart des pays de l'Union en 2018.

En effet, le coût de crédit a diminué au Niger (-45,7 points de base), en Guinée Bissau (-20,1 points de base), au Mali (-12,9 points de base), au Bénin (-10,2 points de base), en Côte d'Ivoire (-9,0 points de base) et au Sénégal (-8,7 points de base) », informe l'institution.

Par contre, des augmentations ont été notées au Burkina (+22,4 points de base) et au Togo (+6,4 points de base).

Les taux débiteurs destinés à la clientèle ont également baissé, dans leur ensemble, au cours de l'année 2018.

Les principales bénéficiaires de la réduction de coût des crédits sont les particuliers (-48 points de base), les sociétés d'Etat (-11 points de base), les entreprises privées (-13 points de base) et les entreprises individuelles (-7 points de base).

En ce qui concerne l'objet du crédit, la Bceao souligne que l'assouplissement de taux a été observé au niveau des concours pour l'habitation (-45,0 points de base), l'exportation (-26,8 points de base), la trésorerie (-18,4 points de base) et la consommation (-12,9 points de pourcentage). En revanche, le taux appliqué aux crédits d'équipement est en hausse de 23,0 points de base.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.