Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - Alassane Ouattara refuse de modifier la constitution pour « recaler des candidats »

Photo: Le Pays
Le président Condé avec son homologue ivoirien Ouattara

Lundi 5 août 2019, veille de l'adresse du Président de la République Alassane Ouattara à la nation à l'occasion de la célébration du 59ème anniversaire de l'accession de la Côte d'Ivoire, à la souveraineté nationale, nous écrivons, dans une analyse, publiée sur www.fratmat.info que la constitution ivoirienne pourrait être modifiée.

Ce, pour instituer la limite d'âge à 75 ans et permettre au Chef de l'Etat, Alassane Ouattara de tenir sa promesse de passer la relève à une nouvelle génération.

Dans son Interview-message à la nation, Alassane Ouattara s'est prononcé sur la question de la modification de la constitution de la 3ème République en indiquant que même si des choses doivent changer là-dedans, cela ne visera pas à « recaler des candidats ». Par ailleurs, Alassane Ouattara a affirmé qu'il n'est pas homme a procéder ainsi face à des adversaires.

A la question relative sur une candidature de l'ex-chef de l'Etat, Henri Konan Bédié à la présidentielle 2020, Alassane a affirmé que ce dernier n'a pas dit formellement qu'il sera sur le starting-block.

« Si on me le demande, je suis un homme de service, un homme qui a suivi une tradition de don de soi, mais nous n'en sommes pas encore là ».

C'est en ces termes que s'est exprimé, M. Bédié. En tout cas, Alassane Ouattara n'a pas omis la modification de « certaines » disposition de la constitution pour l'harmoniser avec la réalité du terrain.

Pour procédure de révision de la constitution, l'article 177 de la loi fondamentale stipule : « L'initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République et aux membres du Parlement.

Le projet ou la proposition de loi portant révision de la Constitution est déposé simultanément devant les deux chambres du Parlement. Pour être pris en considération, le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité absolue des membres du Congrès.

La révision de la Constitution n'est définitive qu'après avoir été approuvée par référendum à la majorité absolue des suffrages exprimés. Toutefois, le projet ou la proposition de révision n'est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement.

Dans ce cas, le projet ou la proposition de révision n'est adopté que s'il réunit la majorité des deux tiers des membres du Congrès effectivement en fonction.

Le texte portant révision constitutionnelle, approuvé par référendum ou par voie parlementaire, est promulgué par le Président de la République et publié au Journal officiel de la République de Côte d'Ivoire. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.