Burkina Faso: Les arrivées touristiques ont augmenté de 5,4% en 2018

«Les arrivées touristiques au Burkina Faso sont de 450.390 en 2018 contre 512.493 en 2017 soit une hausse d'environ 5,4% après une hausse de 4,9% en 2017», indique le dossier de presse dont l'AIB a reçu copie.

Le Burkina Faso, malgré les événements sécuritaires qu'il a connus, montre une certaine résilience de l'activité touristique, précise-t-il. Les arrivées du tourisme interne en 2018 représentent 73% des arrivées globales.

Ce qui explique, selon le document, une orientation de la stratégie de développement tourisme afin de s'adapter à la situation dans laquelle le pays se trouve. S'agissant des arrivées de touristes à l'aéroport international de Ouagadougou, elles enregistrent aussi une hausse de 7,0% en 2018.

Quant aux recettes hôtelières, elles ont connu une hausse de 2,8% pour se situer à plus de 53 milliards de F CFA, relate la note. La filière voyage et tourisme a enregistré un chiffre d'affaire de 15.666,6 millions de FCFA, soit une hausse de 4,9%.

Cependant, les indicateurs de performance hôtelière, ont connu une dégradation en 2018 car le taux d'occupations, la durée moyenne de séjour et la dépense moyenne journalière ont enregistré respectivement des baisses de 3,0%, 2,4%, et 0,2%.

L'accélération de la croissance des arrivées dans les établissements hôteliers et touristiques a été favorisée par le respect du calendrier des grandes manifestations dont, entre autres, le SIAO, le Tour du Faso, la SNC.

Le Ministre en charge du tourisme, Abdoul Karim Sango a annoncé ce mardi 6 août 2019 , une réduction de 25% sur les tarifs hôteliers, en vue de susciter une plus grande accessibilité aux divers sites touristiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.