Cote d'Ivoire: 59ème anniversaire de l'Indépendance - L'armée ivoirienne étale son matériel !

La Côte d'Ivoire a 59, depuis, hier. En ce jour anniversaire, la nation ivoirienne s'est parée de ses plus belles couleurs : orange, blanc et vert. Fourrée dans ce bel habit, dame Côte d'Ivoire a vu tous ses enfants rassemblés, à ses pieds. La célébration officielle a été celle présidée par le président de la République, Alassane Ouattara, en compagnie de son épouse, Dominique Ouattara.

La fête a eu lieu à Treichville, devant le Palais des Sports, sur le boulevard Vge.Tout le périmètre du Palais des Sports était aménagé à cet effet. A la veille, l'armée avait informé la population de la fermeture des ponts Félix Houphouët-Boigny et De Gaulle. Ce qui a sérieusement troublé la circulation dans les communes jouxtant Treichville.

Toutes les autorités de la haute sphère de l'Etat étaient là. Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, les présidents d'Instituions, les membres du Gouvernement, le corps diplomatique accrédité en Côte d'Ivoire, etc. étaient présents aux côtés du chef suprême des armées.

Ce jour anniversaire du pays d'Houphouët-Boigny a été marqué par un gigantesque défilé militaire.

Toutes les unités de l'armée étaient sorties. L'armée de Terre, l'armée de l'Air, la Marine nationale, les Sapeurs-pompiers militaires, la Garde républicaine sont venus au contact des populations.L'on a eu droit aux défilés aérien, terrestre et maritime.

Au niveau aérien, il a y a eu la démonstration des hélicoptères de guerre et la descente des parachutistes largués à 1 500 m au-dessus du sol.

La gendarmerie nationale est aussi venue avec toutes ses unités ainsi que la Police nationale et les forces paramilitaires, à savoir la Douane, la Marine marchande, les Eaux et forêts, les gardes pénitentiaires, etc. Chaque unité était venue avec son dispositif d'intervention. Toute l'artillerie de la défense nationale ainsi exhibée.

La fête à Treichville s'est déroulée sans allocution aucune. Seuls les soldats étaient à l'honneur. Notons que ce défilé est un acte de rapprochement de l'armée ivoirienne des populations, « sa raison d'être ».

Le gigantesque défilé militaire qui a fait l'étalage du matériel de guerre et surtout des différents corps militaires a, au-delà des applaudissements fait planer aussi quelques doutes quand on se rappelle que la veille même dans son discours, le président de la République, parlant de la présidentielle de 2020 disait : « que les concitoyens me fassent confiance, il n'y aura rien en 2020, je tiens à leur sécurité, à la sécurité et la stabilité du pays, d'ailleurs les forces de défense et de sécurité y travaillent.

Aucun désordre ne sera toléré, aucun discours appelant aux désordres ne sera toléré ». Quelle attitude sera assimilée au désordre et quel mot sera considéré comme appel au désordre ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.