Congo-Kinshasa: La société Glencore suspend la production de sa mine de cobalt à Mutanda

Mutanda est la plus grande mine du monde. L'entreprise suisse estime que l'exploitation de cette mine n'est pas rentable au cours actuel du métal. Pourtant il y a encore moins d'un an, le cobalt avait la côté sur les marchés.

Le cobalt est incoutournable pour la fabrication des batteries des voitures électriques. Les marchés ont voulu anticipé l'abandon des voitures diesel et essence au profit du véhicule électrique.

Les investisseurs ont donc flairé une bonne affaire et se sont rués sur les mines de cobalt. C'est pour ça qu'il se vendait à prix d'or il y a encore peu de temps.

Le problème, c'est que la demande en voitures électriques n'a pas suivi la production de cobalt dans les mines.

Résultat : les exploitants se retrouvent avec des stocks de métal qu'ils bradent pour s'en débarasser. C'est ça qui a fait chuter le cours. L'année dernière, le cobalt se vendait jusqu'à 95 000 dollars la tonne. Aujourd'hui, il n'en vaut que 28 000 dollars.

Il faut ajouter à cela la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis qui rend très instable le marché des métaux.

Le tout a conduit Glencore à suspendre la production à Mutanda. Le groupe suisse dit être prêt à reprendre son exploitation une fois que les conditions économiques seront réunies. Normalement après ce krach, le cours du cobalt devrait remonter, mais on ne sait ni comment ni à quel rythme.

L'exploitation du cobalt est une activité importante en RDC puisque le pays fournit plus de 70% de la production mondiale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.