Congo-Kinshasa: Pas d'appel à candidatures pour remplacer Ibenge, selon Omari

Après le départ de Florent Ibenge à la tête des Léopards, c'est désormais le directeur technique national Christian N'sengi-Biembe qui assurera la transition pour au moins six mois selon le président de la Fecofa, Constant Omari, joint par RFI.

Florent Ibenge a quitté son poste de sélectionneur de la RDC mercredi 7 août après un entretien avec le président de la Fédération congolaise de football association, Constant Omari. Joint par RFI ce jeudi 8 août, Constant Omari explique le départ de Florent Ibenge et annonce la suite pour les Léopards.

« Après cinq années passées à la tête des Léopards, Florent Ibenge estimait qu'il devait se consacrer uniquement à l'AS Vita club », indique Constant Omari. « Je respecte son choix. Après cinq années, c'était normal que les choses évoluent », ajoute-t-il.

« Notre modèle a été suivi dans plusieurs pays d'Afrique »

Désormais, la RDC doit se trouver un nouveau sélectionneur. Mais ce n'est visiblement plus à l'étranger que le pays a l'intention de trouver le successeur de Florent Ibenge.

« En nommant Ibenge, nous avons été des précurseurs, avance Constant Omari. Notre modèle a été suivi dans plusieurs pays d'Afrique. Je pense que les entraîneurs locaux réussissent mieux en connaissant la psychologie et la culture du pays. »

La Fédération a donc décidé de privilégier la continuité et a demandé au directeur technique national Christian N'sengi-Biembe d'assurer la transition environ 6 mois.

Ensuite, il y aura une évaluation et la Fédération lancera un appel à candidatures si « les résultats ne sont pas probants ».

Pourtant, des noms de sélectionneurs étrangers commençaient déjà à circuler. « Nous allons pour le moment privilégier les valeurs nationales », assure Constant Omari.

Quant à Florent Ibenge, il pourrait être incorporé au sein de l'équipe technique nationale pour faire partager son expérience.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.