Cote d'Ivoire: Pénurie de sang - Les volontaires à la recherche de 25 000 poches

La caravane nationale de don volontaire de sang a démarré. La cérémonie de lancement s'est tenue le lundi 5 août dernier à l'université de Cocody, en présence du ministre de la Santé, Aka Aouélé. Dénommée " Challenge Rhésus '' cette caravane est une initiative de la "Fondation Développement et santé'' que dirige Dr Sosthène Dougrou.

Elle vise à recueillir 25000 poches de sang à mettre à la disposition du Centre national de transfusion sanguine, afin de lutter contre la pénurie de sang en Côte d'Ivoire. Le ministre de la Santé, Aka Aouélé, a félicité les initiateurs de ce projet pour cet élan de solidarité.

Car Selon lui, le pays a besoin de 230000 poches de sang mais a un total de 160 000 poches de sang par an. Il faut donc ensemble lutter contre la pénurie de sang dans notre pays.

« Il n'y a que le sang d'un individu qui peut sauver la vie d'un autre qui en a besoin ». a affirmé le ministre avant de dire que «le sang est tout simplement la vie». Dr Sosthène Dougrou a, à son tour, traduit la gratitude de la fondation au ministre pour sa présence au lancement de la caravane.

Ensuite, il a exposé l'objectif de "Challenge Rhésus'' qui est de participer à l'autosuffisance de la Côte d'Ivoire en produits sanguins en initiant ce projet qui devra recueillir 25000 poches de sang par an. Selon lui, c'est la volonté de sauver des vies qui doit animer toute personne .

Pour lui, «Donner son sang est le plus grand geste de solidarité». Notons que la ville de Toumodi sera la première ville de l'intérieur à accueillir la caravane.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.