Burkina Faso: Consolidation du dialogue social - Le BIT en pompier

Une délégation du Bureau international du travail (BIT), présente au Burkina Faso dans le cadre du dialogue social, a rendu visite au Premier ministre, Christophe Dabiré, le jeudi 8 août 2019, à Ouagadougou.

Le Directeur général adjoint (DGA) du Bureau international du travail, Moussa Oumarou, présent à Ouagadougou avec une délégation, anime un séminaire gouvernemental ce vendredi 9 août 2019.

Il est également prévu une rencontre avec les organisations syndicales et le patronat. Ces informations ont été livrées à la presse, le jeudi 8 août à l'issue de la visite qu'il a rendue au Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

La venue de la délégation du BIT au Burkina fait suite, selon le chef du gouvernement, à une discussion qu'il a eue, à Genève, à l'occasion de la conférence internationale du travail en juin 2019.

« Le Premier ministre s'est engagé à organiser un séminaire gouvernemental à l'intention des membres du gouvernement pour parler du dialogue social en vue de retrouver une situation sociale apaisée dans le pays », a révélé Moussa Oumarou.

Pour lui, ce cadre est un instrument du dialogue social où les acteurs se retrouvent pour discuter des grandes questions du pays en vue de trouver les solutions appropriées.

Le DGA du BIT a salué l'initiative du Premier ministre burkinabè qui, a-t-il dit, est rare. Il a, également, apprécié positivement l'institutionnalisation du dialogue social au Burkina Faso avec la création d'un Haut-conseil chargé de la question.

A son avis, si le pays réussit à instaurer un dialogue permanent, il aura, entre ses mains, les outils et les moyens pour régler tous ses problèmes à caractère économique, social et politique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.