Sénégal: Matam - Le PARIIS va réhabiliter 16 périmètres rizicoles

Matam — Le Projet d'appui régional à l'initiative pour l'irrigation au Sahel (PARIIS), va réhabiliter et consolider à Matam 16 périmètres rizicole d'une superficie de 450 hectares, a indiqué, jeudi, le coordonnateur de l'unité d'exécution de ce projet à la SAED, Mahmoud Gassama.

"Le PARIIS, un projet régional qui concerne six pays du Sahel, à un certain nombre de programmes à réaliser et particulièrement à Matam, dans la vallée du fleuve Sénégal", a-t-il expliqué.

M. Gassama s'exprimait à la fin d'un atelier d'information et de sensibilisation à Matam, en présence de l'adjointe au gouverneur chargée du développement, Diégui Ngom, des bénéficiaires, des collectivités territoriales et des chefs de service.

Selon lui, "ce projet sera orienté vers la formation, l'appui à la capacitation [des] producteurs pour une bonne mise en valeur de ces périmètres". Le projet touche également "les collectivités territoriales qui devront bénéficier de formations, surtout dans la planification", a-t-il ajouté.

D'un coût global de 16,3 milliards de francs CFA, le projet est financé par la Banque mondiale et l'Etat du Sénégal pour une durée de six ans.

L'adjointe au gouverneur chargée du développement, Diégui Ngom, s'est réjouie d'accueillir ce projet dans la région de Matam.

"C'est un projet qui, à terme, va permettre de booster l'économie de la région, plus particulièrement le secteur agricole, parce qu'il permet la revalorisation de 16 périmètres rizicoles pour une superficie de 450 hectares", a-t-elle fait savoir.

Elle a invité les producteurs à "saisir cette occasion et profiter de ce projet pour avoir un bon début et pouvoir se débrouiller seuls".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.