Cameroun: L'ancien directeur de l'ART arrêté pour détournement de fonds

Au Cameroun, Jean-Louis Beh Mengue, ancien directeur général de l'Agence de régulation des télécommunications (ART) est aux arrêts.

Il a été placé en détention dans la prison de Kondengui à Yaoundé dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 août. L'État reproche à cet ancien gestionnaire d'une société publique des faits de détournements de fonds estimés à plusieurs milliards de FCFA.

Depuis son limogeage en juin 2017, Jean-Louis Beh Mengue était dans le viseur de la justice. Il avait été régulièrement convoqué au TCS, le Tribunal Criminel Spécial, cette juridiction d'exception chargée de la répression des crimes économiques. Il lui avait d'ailleurs été interdit, comme dans d'autres dossiers analogues, de sortir du territoire national.

Jean-Louis Beh Mengue avait dirigé l'Agence de régulation des télécommunications pendant 18 mois.

Sa gestion avait été épinglée dans un rapport envoyé au TCS par le Contrôle Supérieur de l'État. Il lui était notamment reproché plusieurs fautes de gestion qui auraient fait perdre plusieurs milliards de FCFA au Trésor public.

Avec sa mise en détention provisoire, Jean-Louis Beh Mengue rejoint en prison une longue et impressionnante liste d'anciens barons du régime poursuivis pour des faits de détournements et/ou de corruption.

En l'occurrence d'anciens ministres, d'anciens directeurs généraux de sociétés publiques et parapubliques et une quantité indéfinie de hauts fonctionnaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.