Burkina Faso: Centre-Est - La mine d'or de Youga saccagée, après la mort d'un riverain

Le site abritant des installations de la mine d'or de Youga, dans la région du Centre-Est, était méconnaissable. Des véhicules saccagés et incendiés, des vitres brisées, des bâtiments, notamment l'usine, la fonderie, le magasin carbonisés.

C'est le bilan de la furie des orpailleurs sur l'industrie minière, hier 8 août 2019 vers 6h 30, à la suite de la mort d'un des leurs, la veille, sur les lieux.

Selon des informations recueillies par nos confrères de la Radiodiffusion télévision du Burkina et des témoins sur place, un orpailleur se serait rendu sur la mine dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 août aux environs de 1 heure du matin.

Ne sachant pas ce qu'il cherchait sur les lieux, une patrouille de la sécurité aurait tenté de l'interpeller. Puis s'en est suivie une altercation entraînant la mort de l'orpailleur.

D'après les mêmes sources, la population alors se serait rendue sur les lieux hier jeudi 8 août à partir de 6h 30 du matin pour saccager et mettre le feu sur tout ce qui se trouvait sur son passage.

Selon un communiqué du ministère de la Sécurité, les représailles de la population ont occasionné des blessés et d'importants dégâts matériels.

Le même document indique que le «vigile, auteur du tir meurtrier», a été interpellé et gardé à vue au commissariat de police de Zabré.

La note précise par ailleurs qu'une enquête a été ouverte, alors que les responsables de la mine d'or ont été évacués à Zabré pour être convoyés à Ouagadougou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.