Congo-Brazzaville: Développement durable - Le pays crée son Fonds vert pour le climat

Le système national de l'économie verte a été institué à l'issue du Conseil des ministres, le 7 août, conformément aux directives de la CEEAC (Communauté économique des États de l'Afrique centrale).

Le Fonds vert climat devrait permettre au pays de mobiliser les ressources financières, notamment au niveau local et auprès des partenaires extérieurs. Les contributions attendues vont servir à financer les projets liés à la conservation et à la protection de l'écosystème naturel.

La gestion du nouveau fonds est placée sous le pilotage du Premier ministre et appuyée par une coordination technique présidée par le ministre en charge de l'Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, assisté des ministères sectoriels les plus impliqués dans la mise en œuvre de ce programme.

Le gouvernement a indiqué que trente-quatre domaines économiques sont concernés par le processus en lien avec la politique environnementale de la CEEAC. « Après examen et discussion, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du système de l'économie verte en Afrique centrale, volet Congo », a souligné Thierry Moungalla, le porte-parole du gouvernement.

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) est l'un des partenaires qui accompagnent le Congo dans la mise en œuvre de ses projets en matière d'adaptation climatique et de réduction des gaz à effet de serre. Les partenaires onusiens ont qualifié le processus « capital » pour aider les communautés vulnérables à s'adapter aux impacts des changements climatiques.

En effet, depuis 2017, le Pnud soutient le pays dans l'identification et la formulation des projets à soumettre au bureau mondial du Fonds vert. Cet accompagnement a permis au Congo de réaliser des avancées importantes en matière de préparation de son dossier, via la création d'un cadre stratégique pour l'interaction avec le fonds et la sélection des entités d'exécution et via le développement d'un solide portefeuille initial de projets et programmes.

Signalons que la République du Congo avait ratifié en 2015 l'Accord de Paris sur le climat et s'était engagée en faveur des programmes d'adaptation climatique. Au retour, elle devrait bénéficier d'un appui financier à travers un mécanisme de financement international appelé « Fonds vert pour le climat ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.