Congo-Kinshasa: Démission d'Ibenge - Les hommages de Bakambu, Kebano, Ilunga Hérita et Oualembo

Florent Ibenge a remis, le mercredi 7 août, sa démission du poste de sélectionneur des Léopards de la RDC au président de la Fédération congolaise de football (Fécofa), Constant Omari. Son départ a suscité des réactions.

Très rapidement après l'annonce de son départ, Cédric Bakambu a, à travers les réseaux sociaux, réagi. « Chacun aura en mémoire qu'il y a un avant et un après Florent Ibenge en sélection. Faire passer l'intérêt du pays, du collectif avant ses intérêts privés. C'est ce que nous devons transmettre à nos générations futures, c'est ce que fait M. Ibenge avec cette décision courageuse », a-t-il déclaré. L'attaquant de Beijing Gouan désormais entraîné par Bruno Genesio (ancien coach de Lyon) s'est rappelé de ses débuts en sélection sous la férule de Florent Ibenge. « Lors de mes premiers pas en sélection nationale, le coach Ibenge était là pour m'accueillir avec bienveillance et professionnalisme. Nous avons partagé, le coach, mes coéquipiers et moi de belles années avec le même but : hisser haut les couleurs de notre belle nation », s'est souvenu Cédric Bakambu qui n'est pas surpris de cette décision.

En effet, le joueur formé à Sochaux en France indiquait récemment dans une interview exclusive accordée à Sofoot.com : « Lorsqu'un joueur est mauvais, on le remplace. Je pense qu'il devrait en être de même à tous les niveaux, que ce soit pour les entraîneurs ou pour les responsables de la fédération. Le football de haut niveau réclame de l'exigence à tous les niveaux, avec des remises en question à tous les postes. Et aujourd'hui, à titre personnel, je pense que Florent Ibenge n'est plus l'homme de la situation, même si je n'oublie pas qu'il a fait du très bon travail à la tête de la sélection. Lorsqu'il a été nommé, l'équipe était au plus bas et il l'a menée à la troisième place de la CAN en 2015, puis en quarts en 2017. Mais aujourd'hui la sélection ne progresse plus. Pour passer un cap, je pense que nous devons renouveler le staff. À sa décharge, il faut aussi dire que Florent Ibenge n'a pas été aidé, dans le sens où il n'a pas forcément été mis dans les meilleures conditions. En plus de la sélection nationale, il doit s'occuper de son club, l'AS Vita, qu'il entraîne également. Donc, il manque de temps... »

Outre Bakambu, le milieu offensif international Neeskens Kebano de Fulham en Championship (D2 anglaise) a lui aussi remercié, toujours à travers les réseaux sociaux, Florent Ibenge pour les cinq passés à la tête du staff technique de la RDC. « Un grand merci à vous, tout d'abord pour m'avoir permis de porter le maillot du pays de mes ancêtres, et ensuite, malgré la dernière non-convocation pour la CAN, d'avoir toujours cru en moi. Vous avez su apporter votre pierre à l'édifice et les résultats ont souvent été là. Mes frères et sœurs, ensemble soyons humbles et surtout reconnaissants ». C'est l'expression de son hommage à l'ex-sélectionneur des Léopards. En fait, Neeskens Kebano figure parmi les binationaux qui ont accepté d'endosser le maillot de la RDC sous Florent Ibenge.

Ancien latéral gauche des Léopards et de Saint-Étienne et Toulouse en France, de Westham en Angleterre, Hérita Ilunga Nkongolo a eu également des mots d'hommage. « Je voudrais rendre hommage à cet homme pour le parcours qu'il a réalisé à la tête des Léopards de la RDC. Ça n'a pas toujours été simple mais tu as toujours montré ton amour et ton dévouement pour ce maillot. Bravo Flo, bonne chance pour la suite et merci pour tout », a écrit Hérita qui œuvre aussi à l'Union des footballeurs du Congo, affilié à la Fifpro-section Afrique, le syndicat international des joueurs professionnels), et de la commission technique et développement de la Confédération africaine de football.

Membre du staff technique des Léopards de moins de 23 ans, l'ancien latéral international Christopher Oualembo a congratulé Ibenge qui l'a emmené à la Coupe d'Afrique des nations 2015 en Guinée équatoriale où la RDC avait obtenu la médaille de bronze. « Bravo pour le travail accompli, les résultats obtenus et merci pour les moments de joie vécus ensemble. Tu resteras dans l'histoire du football congolais. Je te souhaite le meilleur. Ibenge Coaché ! Matondo », a-t-il griffonné sur les réseaux sociaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.