Gabon: MCB2G /PAYNCoP Gabon - Une conférence publique sur le thème " L'accès à la justice : un droit fondamental"

Dans le cadre de leurs activités respectives, le Mouvement Citoyen pour la Bonne Gouvernance au Gabon (MCB2G) et la Coordination Nationale du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix (PAYNCoP Gabon) en partenariat avec la plateforme panafricaine AFRICTIVISTES, organisent, le samedi 10 aout 2019, une conférence publique sur le thème : l'accès à la justice : un droit fondamental.

Le mois d'aout est déclaré comme le mois africain des droits de l'homme. Cette conférence s'inscrit dans le cadre de cette célébration qui met, cette année, l'accent sur le rôle de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP). L'activité entre dans le cadre de la mise en œuvre d'un programme intitulé " Local Initiative for Justice" qui vise à mettre en place un cadre de dialogue, d'échange, de discussion et de débat autour des problématiques de droits de l'homme et des peuples. Ce programme, piloté par la plate forme AFRICITVISTES, se compose en 5 grandes sessions qui se tiendront successivement au Congo, en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso, au Cameroun et au Gabon.

En effet, la CADHP a été créé le 2 novembre 1987 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Sa mission principale est de protéger et défendre les droits de l'homme. Malgré l'entrée en vigueur du Protocole créant la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples en 2004, la Commission africaine continue à être le principal organe du système africain des droits de l'homme. Malheureusement, depuis sa création, l'institution reste peu connue du grand public africain.

Elle fait aussi l'objet de plusieurs critiques du fait de l'influence du politique qui a souvent remis en question le travail de cet organe jugé peu indépendant. Aussi, les conditions de saisine très restrictives devant la Cour africaine ne permettent pas aux victimes de faire valoir leurs droits devant cet organe.

Conscient de cet état de fait et des enjeux sociaux politiques et juridiques, la CADHP, a, au cours de son existence, assoupli ses procédures, améliorant ainsi, sa saisine et sa capacité d'action.

À travers le programme " Local Initiative for Justice", les AFRICTIVISTES veulent aider les populations à comprendre davantage les missions, rôles et le travail de la Commission. Ces activités vont impliquer plus de 150 personnes à travers les 5 pays retenus, avec la participation d'éminents experts juristes et militants des droits de l'homme.

III- Objectifs

- Objectif général

L'activité vise à mieux faire connaitre le travail de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP)

- Objectifs spécifiques

Plus spécifiquement, il s'agira de :

Informer les participants sur les mécanismes d'accès à la justice en cas de violation des droits de l'homme, au niveau local et continental ;

Outiller les participants sur le rôle, les missions et les mécanismes de saisine de la CADHP ;

Mettre en évidence quelques cas pratiques du travail de la CADHP en matière de défense des droits de l'homme ;

IV- Résultats attendus

Les résultats attendus de cette activité sont :

Les participants sont informés sur les mécanismes d'accès à la justice ;

Les participants sont informés sur le rôle, les missions et les mécanismes de saisine de la CADHP ;

Quelques cas pratiques sont présentés aux participants ;

V- Stratégie de mise en œuvre

Pour l'atteinte des objectifs escomptés, les dispositions suivantes seront prises :

Les intervenants seront des experts avérés dans le domaine de la défense des droits de l'homme ;

Les participants seront essentiellement les organisations de défense des droits de l'homme ;

Le nombre de participants n'accèdera pas 50 ;

L'approche participative sera privilégié ;

VI- Date, heure et lieu

L'activité se tiendra le samedi 10 aout, de 10h à 12h, au Centre Culturel de Glass, dénommé American Corner

VII- Public cible

L'activité s'adresse essentiellement aux défenseurs des droits de l'homme notamment les responsables d'ONG et Associations engagés dans cette lutte, les activistes, les journalistes...

VIII- Intervenants

Direction Générale des Droits de l'Homme

Maitre Paulette OYANE ONDO, Avocate au barreau du Gabon, lauréate du prix des Droits de l'homme en Afrique centrale, Présidente du Centre pour la Promotion de la Démocratie et la Défense des Droits de l'Homme au Gabon (CDDH-Gabon).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.