Congo-Kinshasa: Gouvernement Ilunga - Dosage entre anciennes, nouvelles figures et les femmes

Les chefs des regroupements politiques sont avertis. Le Premier ministre n'entend pas retrouver sur la liste de trois nominés à lui envoyer, rien des noms de caciques et de leurs proches. Ce brillant professeur d'Economie veut que les choses se fassent dans le respect strict de la vision du chef de l'Etat qu'il veut matérialiser déjà à l'étape de la formation du gouvernement.

Lors des consultations qu'il mène, il a énoncé dix critères qui permettront aux regroupements politiques de la coalition gouvernementale d'arrêter des listes qui tiennent compte des éléments essentiels. En plus des critères objectifs comme un casier judiciaire vierge, il convient d'épingler des critères qui n'apparaissent pas si évidents comme celui d'accorder une place de choix aux nouvelles figures, à la femme ou à la personne vivant avec handicap.

Sur la short-list qui servira aux arbitrages avec le chef de l'Etat, il convient d'attirer l'attention sur le souhait du Premier ministre de ne pas s'encombrer de vieilles figures. Ce qu'il suggère par le dosage est une manière policée de recommander à ses partenaires au sein du gouvernement de marquer ce moment de rupture que tout le monde souhaite vivre. C'est ainsi qu'il invite les chefs des partis à lui proposer aussi d'autres têtes pour la relève. L'alchimie est simple pour ces chefs des partis. Cette fois, le tamisage sera strict et des aventures du genre « ministrable fictif », ou des propositions n'alignant que copines, fils ou filles de... ne seront pas tolérées. Les services seront mis à contribution, sans doute, pour démasquer ces pratiques d'un autre âge à la peau dure que le pays a vécu durant des années.

Des chefs des regroupements politiques doivent savoir qu'au sein de leurs partis respectifs, il y a des jeunes compétents, dynamiques et capables de faire bouger les lignes. De même, il existe aussi des femmes dignes, compétentes, pouvant changer l'évolution de la gestion de la chose publique. Toutes ces catégories ne peuvent pas se retrouver exclusivement dans leurs familles biologiques moléculaires ou élargies à des copines. Le népotisme dans le gouvernement Tshisekedi et Ilunga ne sera ni favorisé, ni encouragé sous n'importe quelle forme.

En schématisant et pour avoir un maximum de chance de retenir l'attention du couple Félix Tshisekedi et Ilunga ilunkamba, les regroupements politiques ont intérêt à aligner, un cacique et deux nouvelles figures (féminine et masculine). Procéder autrement reviendrait à sortir de la ligne tracée et, donc, se livrer à l'opprobre de la nation entière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.