Cameroun: Nord - De nouvelles pistes pour l'accès à l'eau

Un projet Cameroun-Bad lancé en vue de financer la construction de barrages agro-pastoraux utilisant les eaux pluviales.

Dans son énoncé, le projet ne dira sans doute pas grand 'chose au grand public. Pourtant dans son contenu, le lancement jeudi dernier à Garoua du projet d'études de mobilisation et de valorisation des eaux pluviales (PEMVEP) à travers des retenues collinaires dans la région du Nord, charrie des enjeux de premier plan pour l'économie de la région. Ce projet Cameroun- Banque africaine de Développement (BAD), répond à une préoccupation simple : la région du Nord manque d'eau.

A peine trois mois de pluie dans l'année, irrégulières en raison des dérèglements climatiques, pour un niveau moyen de précipitations entre 500 et 1200 mm par an. L'accès à l'eau est si difficile en saison sèche notamment, que les résultats des dernières campagnes agricoles et l'impact sur l'élevage sont des plus négatifs. Pour Chérif Barih, le chef de la mission du cabinet Comète international qui a été mandaté pour la réalisation de ces études, la solution à ce problème d'accès à l'eau réside donc dans les « retenues collinaires », qui sont en réalité des barrages de retenue de petite dimension. L'idée est, à travers ces dispositifs, de recueillir et stocker une partie des eaux de pluie pendant la saison pluvieuse, et la réutiliser en saison sèche dans le cadre des activités agropastorales. A cet effet, un périmètre irrigué sera aménagé dans le sillage de chaque barrage, favorisant le développement d'exploitations agricoles et de points d'abreuvement du bétail.

Selon Chérif Barih, « les barrages collinaires peuvent par ailleurs contribuer dans une large mesure à la recharge des nappes et à la protection contre les inondations à travers la maitrise des crues ». S'agissant de la région du Nord, quinze sites ont été retenus pour le projet. Mais ainsi que le soulignera le représentant de la BAD, ces études ne visent pas à démarrer immédiatement la construction des barrages, mais à élaborer un document à présenter aux partenaires techniques et financiers, en vue de lever les fonds nécessaires pour ces investissements, dans le cadre d'une conférence des bailleurs de fonds.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.