Cameroun: Fête de la Tabaski - La fièvre des préparatifs

Dans les familles mais également dans les circuits traditionnels de vente de mouton, l'ambiance est aux couleurs la célébration.

En ce jeudi, la place de l'Indépendance de Ngaoundéré a des allures d'une vaste bergerie. Assis sur une natte, seul ou en groupe, chaque berger surveille son troupeau. Chacun attend patiemment qu'un client arrive et choisisse le bélier qui lui plaît. Et les négociations commencent. Le prix est fixé à la tête du client.

« Il n'y a pas vraiment de critères. Mais la grosseur de la bête est un élément important. Pour pouvoir s'offrir un mouton, il faut prévoir entre 50 et 100.000 F, voire plus », confie un berger pressé de vendre l'un de ses moutons. Les plus avisés ont acquis leur bélier depuis quelques semaines et se chargent de leur nutrition.

Partout dans la ville, devant certaines concessions, des moutons sont attachés et broutent des herbes apportées par de petits malins qui ont fait de la coupe et de la livraison d'herbes leur business. Du côté des ménages, l'effervescence n'est pas la même que lors de la fête de fin du mois de Ramadan.

Pas besoin de se creuser les méninges pour apprêter un menu, puisque la viande de mouton sera le plat principal.

« Je pense faire dans la simplicité. Nous allons faire frire une partie de la viande et une autre partie sera cuite au four. En accompagnement, je vais faire des frites de pommes et de plantain.

Et on va acheter des jus pour recevoir des invités », révèle Maïramou, une ménagère. Même les couturiers se tournent pratiquement les pouces. Seules quelques coquettes ont déposé leurs tissus pour être belles ce dimanche.

L'Aïd al-Adha est avant tout une fête d'adoration. En effet, durant les dix premiers jours qui précèdent la célébration, les musulmans sont invités à faire beaucoup d'invocations, mais aussi davantage d'aumône, à intensifier les prières et à jeûner, particulièrement la veille dit le jour d'Arafat.

La fête de la Tabaski ainsi placée sous le signe de la foi et de la miséricorde sera observée par toute la communauté musulmane camerounaise. Pour les musulmans séjournant à la Mecque, la fête sera célébrée en même temps que le Hajj.

Notamment avec le programme du pèlerinage. « Inchallah la fête de la Tabaski au Cameroun sera le dimanche 11 août 2019 correspondant au dixième jour du Dul Hijja 1440.

Au lendemain du jour de station au Mont Arafat de l'édition hajj 2019 », a assuré Aboubakar Abdoulaye, porte-parole de la Commission nationale de croissant lunaire, qui séjourne en ce moment en Terre Sainte.

Dimanche, 11 août sera l'apothéose avec la prière en matinée, suivie des visites en famille ou chez les amis. Barka da Sallah !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.