Sénégal: Pour une facturation de la vente de moutons

Diourbel — Le commissaire aux enquêtes économiques, Amadou Touba Niane, chef de service régional du commerce de Diourbel, préconise la facturation de la vente des moutons pour une traçabilité des opérations et l'amélioration du dispositif de commercialisation.

"Il y a énormément de phénomènes qui se passent autour des opérations de vente des moutons et au moins pour pouvoir avoir des débuts de solution, il faut en arriver à imposer la facturation de la vente", a-t-il dit dans un entretien avec la presse.

Selon lui, il faut que les ventes fassent l'objet d'une facturation "parce que le mouton reste une marchandise comme toutes les autres formes de marchandises".

Le chef du service régional du commerce de Diourbel a rappelé l'article 38 de la loi 94-63 sur les prix, la concurrence, le contentieux économique qui stipule que "le vendeur est tenu de délivrer facture dès que la vente est devenue effective".

A l'en croire, "il y a ces choses que l'on doit pouvoir revoir pour améliorer le dispositif de commercialisation des moutons".

"Cela contribue à renforcer la traçabilité de ces opérations" de vente, a dit Amadou Touba Niane, estimant que l'on ne doit pas en faire seulement "une affaire d'élevage" car c'est aussi "une affaire de commerce".

Il a par ailleurs invité les vendeurs de mouton à s'inscrire au registre de commerce pour déclarer leurs activités commerciales.

"Ils doivent être immatriculés au registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM). Les éleveurs, les bouchers, généralement, ne sont pas inscrits au RCCM alors que ce sont des commerçants", a insisté Amadou Touba Niane.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.