Ile Maurice: Drogue - Ricardo Agathe, maillon fort du réseau Siddick Islam/Gro Derek

L'énigme Ricardo Agathe se dévoile peu à peu avec plusieurs opérations parallèles à celles menées chez sa famille dans les faubourgs de Port-Louis. Pourquoi ses biens intéressent-ils autant les enquêteurs de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) et quel est son statut dans le réseau national de la drogue ?

Il s'avère que la valeur des biens saisis à son nom et à ceux de ses prête-noms tourne autour de Rs 100 millions à ce jour. Selon les enquêteurs, le discret marchand de fruits est bien à la tête d'un empire.

Pourquoi Ricardo Agathe est-il considéré comme un maillon fort du réseau de la drogue ? Le travailleur social Ally Lazer avait précisé avoir balancé le nom de Ricardo Agathe à la commission d'enquête Lam Shang Leen sur la drogue dans la liste des trafiquants notoires qu'il avait aussi donnée au patron de la brigade antidrogue de l'époque.

Du côté de l'ICAC, c'est la découverte de ses biens qui a fait tout remonter à la surface. Il était surveillé depuis 2017 après des informations reçues sur ses biens, ses véhicules, ses prête-noms, et son train de vie.

Les limiers ont fait un travail de fourmi. Au fur et à mesure que le dossier avance, de petits détails qui surgissent prouvent qu'il n'opère pas seul dans son réseau mais bien en lien avec d'autres noms communiqués à la commission sur la drogue. «Cette affaire est une vraie chaussette sans fond», laissent entendre des officiers.

Considérée comme un prête-nom, Chiana Ouvicha Permès, la propriétaire de l'Audi rouge immatriculée AC1212 arrêtée mercredi 7 août, a conduit à un nouveau développement.

Ce qui a émergé de l'enquête, c'est la connexion entre la voiture AC1212, à l'origine verte et immatriculée V68, et un témoin de la commission Lam Shang Leen, Khalil Ramoly.

Ce dernier aurait vendu la voiture à Chiana Ouvicha Permès. Les officiers devront maintenant élucider les procédures de vente de cette voiture, dont l'ancien propriétaire et son lien avec Ricardo Agathe. Khalil Ramoly est également très proche de Siddick Islam, alias Ti Nerf, autre personnage notoire lié au réseau local de drogue.

Ricardo Agathe prête-nom de Gro Derek

Autre révélation de l'enquête de l'ICAC : Ricardo Agathe était un prête-nom de Gro Derek dans l'achat d'une moto de la marque Honda CBR 1000cc en 2012 dans un magasin à Rose-Hill.

À l'époque, le propriétaire lui avait vendu l'engin à Rs 580 000. Gro Derek avait payé la somme de Rs 480 000 en liquide. Il devait toujours la somme de Rs 100 000.

À ce moment- là, comme Gro Derek était dans le collimateur de la brigade antidrogue, il s'est fait tout petit et aurait présenté Ricardo Agathe au propriétaire de la moto pour conclure l'achat. Il aurait expliqué au vendeur que les procédures seraient faites au nom de Ricardo Agathe.

Ce dernier avait à son tour refusé de mettre cette moto à son nom et l'avait ainsi transférée à celui de James Perrine, un habitant de Roche-Bois arrêté le vendredi 2 août.

Depuis le mois de juin, les limiers de l'ICAC ont arrêté d'autres personnes s'identifiant en tant que Young Money, dont Brian Labonne, Gaël Piron, Niven Thondee, Ashley Rose, Michaela Piron et Hansley Mootoosamy.

Une autre opération a mené à la saisie de deux berlines et à l'interpellation des prête-noms, Franco Bégué, Kervin Langue et son épouse.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.