Ile Maurice: Grève de la faim terminée - Une nouvelle bataille attend Gerald Alcindor

Affaibli certes mais il n'a pas baissé les bras. Gérald Alcindor a mis fin à sa grève de la faim sur le parvis de l'église Immaculée Conception à Port-Louis, hier, jeudi 8 août. Et cela en présence du syndicaliste Jack Bizlall et de l'ancien syndicaliste Alain Laridon.

La raison pour laquelle l'ancien hôtelier a stoppé son mouvement de grève : la lettre que lui a envoyée le président de l'Association mauricienne de handball (AMH), Ludovic Carré. Ce dernier le convie au siège du ministère de la Jeunesse et des sports le 19 août pour «une réunion cordiale».

Ces 17 derniers jours, Gérald Alcindor va s'en souvenir encore bien longtemps. «Maintenant, je réalise ce qu'endurent les clochards. C'est une expérience que je pense que personne n'aurait aimé vivre.

Je pense même me tourner vers le social afin d'aider les gens qui sont dans ce genre de situation», confie l'ancien hôtelier.

Malgré le manque d'énergie, il n'aurait pas arrêté sa grève sans la lettre signée du président de l'AMH.

«J'ai eu la garantie du ministre des Sports que j'aurai le droit de participer à une table ronde le 19 août pour que l'on puisse passer en revue mes documents.

Ce jour-là, l'on fera la lumière sur tous les mensonges qui ont été dits, surtout que mes papiers sont en règle.»

L'honneur du pays

De son côté, Jack Bizlall fait comprendre que le combat commence maintenant. «Le contrat qui lie Gérald Alcindor à la fédération est de Rs 12 544 000. On comprend que l'organisation a payé Rs 7 828 968.

Et maintenant, avec les frais additionnels, il reste Rs 8 953 343,43 que la fédération lui doit. On y retrouve les billets pour la venue de ces athlètes. Aussi les provisions pour les services ou encore les banderoles, etc.»

Pour le syndicaliste, une enquête doit être ouverte à ce sujet. «Il faut savoir exactement combien d'argent est entré dans les caisses, combien lui a été payé et où se trouve l'argent restant.»

Lundi prochain, Jack Bizlall aidera l'ancien propriétaire de West Palm Inn Bed & Breakfast à déposer un affidavit. «Cela démontrera sa bonne foi et ce n'est qu'après que nous pourrons procéder à notre négociation.»

Pour ce dernier, cette affaire revêt une dimension internationale. «Il y va de l'honneur du pays. Nous sommes prêts à prendre contact avec les pays participants pour leur expliquer cette situation.»

Et pour le syndicaliste, si la fédération n'arrive pas à payer son dû, ce sera au gouvernement d'intervenir. «Il doit assumer ses responsabilités. Et payer si la fédération n'arrive pas à le faire et le déduire de son budget fédéral.»

Ambulance

Surtout que l'on se souvient qu'interrogé à ce sujet, mardi au Parlement, le ministre Stephan Toussaint a fait comprendre que ce problème est d'ordre fédéral et que c'est la raison pour laquelle il ne comptait pas intervenir.

Quoi qu'il en soit, Gérald Alcindor remercie tous ceux qui ont été à ses côtés durant ces derniers jours. «Dans ces moments difficiles, j'ai pu compter sur le soutien de mes parents et aussi de Linley (Moothien).

Un remerciement spécial aux responsables de l'église Immaculée Conception qui m'ont permis de rester sur le parvis.»

C'est dans une ambulance que le trentenaire a quitté son abri de fortune pour se rendre à l'hôpital pour des examens médicaux avant de regagner son domicile et la douceur de son lit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.