Tanzanie: Une soixantaine de morts après l'explosion d'un camion-citerne

Au moins 60 personnes ont péri et plus de 70 ont été blessées dans l'explosion samedi matin 10 août d'un camion-citerne accidenté dont elles tentaient de siphonner le carburant, en périphérie de Morogoro, à près de 200 km à l'ouest de Dar es Salaam.

Les faits se sont déroulés vers 08H30 locales ce samedi matin 10 août sur la commune de Msamvu, dans l'immédiate périphérie de Morogoro. Peu après que le camion-citerne se soit renversé sur la chaussée, des conducteurs de « boda-boda », des moto-taxis, ont afflué sur les lieux. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux montre des dizaines de badauds affairés à tenter de récupérer du carburant dans des jerricanes jaunes. Avant que l'essence ne s'embrase.

Il tente d'arracher la batterie du camion...

Le bilan humain est lourd. Wilbroad Mutafungwa, commissaire de police à Morogoro : « Jusqu'à présent, 62 personnes sont décédées, mais il y a aussi des blessées et, parmi les blessées qui ont été reconnus par leurs proches, il y a 64 hommes et 8 femmes. 34 ont été pris en charge à l'hôpital de référence de Muhimbili pour les soins, 38 ont été envoyés à Dar es Salaam. »

Selon plusieurs témoignages, un homme aurait tenté d'arracher la batterie du camion, provoquant la déflagration. « Tous les médecins de l'hôpital régional ont été mobilisés. Les patients dont l'état n'inspire pas d'inquiétude ont été transférés dans d'autres établissements pour faire de la place aux victimes de l'explosion », renseigne Stephen Kebwe, gouverneur de la province de Morogoro

Début juillet, cette fois dans le centre du Nigeria, au moins 45 personnes étaient mortes et plus de 100 blessées lors du pillage par la population d'un camion-citerne accidenté qui avait explosé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.