Sénégal: La philosophe Ramatoulaye Diagne Mbengue, marraine de la FILDAK 2019

Dakar — La philosophe Ramatoulaye Diagne Mbengue, rectrice de l'Université de Thiès (ouest), a été choisie pour être la marraine de la 17ème édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (FILDAK), qui aura lieu du 21 au 26 novembre 2019, a-t-on appris jeudi du ministère de la Culture et de la Communication.

"Le professeur Ramatoulaye Diagne Mbengue est la première femme à assumer cette fonction de recteur au Sénégal, mais c'est d'abord une intellectuelle et une militante du savoir de très haut rang. Pour cela, elle mérite largement le choix porté sur elle", a expliqué Birane Niang.

M. Niang présidait la cérémonie officielle de lancement de l'édition 2019 de la FILDAK, qui se déroulera au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES).

Ramatoulaye Diagne Mbengue va prononcer la leçon inaugurale de la FILDAK sur le thème "Livre et citoyenneté".

Un thème choisi dans un contexte où "la question de la citoyenneté est devenue un enjeu majeur de nos sociétés, une discipline", a relevé le secrétaire général du département de la Culture et de la Communication.

Pour Mariama Ndoye Mbengue, présidente du comité scientifique de la FILDAK, Ramatoulaye Diagne Mbengue "est une personnalité qui fait honneur aux femmes".

"Nous nous sommes dit pourquoi pas une marraine cette fois-ci, il y a eu beaucoup de parrains et la parité était un souci légitime. (... ). Ramatoulaye Diagne Mbengue est philosophe et littéraire", souligne Mme Ndoye, écrivaine et directrice du Musée Léopold Sédar Senghor.

Mariama Ndoye Mbengue note par ailleurs que "+Livre et citoyenneté+ est un thème assez vaste et qui va engager toute la société civile".

"Il y a beaucoup de livres qui parlent de la personne humaine (... ), mais c'est la vie civique qui nous intéresse ici, comment le citoyen doit se comporter par rapport à l'environnement, sa famille, son pays, etc. Cela nous donnera l'occasion de faire appel à la société civile, notamment des avocats, militaires... tous les citoyens", a-t-elle indiqué.

Un pré-colloque, un colloque et des conférences sur divers sous-thèmes sont au programme de cette 17 ème édition de la FILDAK au cours de laquelle diverses personnalités du monde de la culture seront honorées.

Il s'agit de Amadou Lamine Sall, "poète et citoyen vigilant", Rahmatou Seck Samb, "écrivain engagée pour les causes justes" et lauréate de l'édition 2017 du "Grand Prix du président de la République pour les Lettres.

D'autres personnalités seront aussi distinguées pour leur engagement pour la culture, leur "générosité" et leur "sens du sacrifice pour les autres, paradoxalement avec une relative discrétion".

Dans ce lot figurent Dieynaba Sarr, professeur de français et présidente du Réseau des clubs de littérature, d'art et de philosophie (RESACLAP), la journaliste de l'Agence de presse sénégalaise (APS) Fatou Kiné Sène, présidente de la Fédération africaine des critiques de cinéma (FACC).

Il y a aussi la libraire Alia Méroueh Jafar, Dominique Ado Zidouemba, chercheur à l'Institut fondamental d'Afrique noire (IFAN) et enseignant à l'Ecole des bibliothécaires et archivistes de Dakar (EBAD), ainsi que Mourtada Diop, militante des langues nationales et Maguèye Touré, directeur de la Francophonie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.