Sénégal: Rufisque - Dix entrepreneurs formés à la création et au développement économique d'entreprises culturelles

Dakar — Dix entrepreneurs de la ville de Rufisque ont reçu, vendredi, leur certificat de fin de formation après un renforcement des connaissances sur la création et le développement économique d'entreprises culturelles, a constaté l'APS.

Cette formation "intensive", axée sur différents modules, s'est déroulée au Centre culturel Maurice Guèye de la vieille ville. "(... ). Le porteur du projet Oumar Sall du "Groupe 30 Afrique exhorte à "partager les techniques d'élaboration et de gestion de projets, de recherche de financement, de marketing et communication culturel, de business plan, etc.".

Il précise qu'il s'agit aussi de rappeler aux bénéficiaires de cette formation "comment il est important d'être structuré, d'avoir une petite comptabilité, de ne pas travailler seul, d'avoir une relation publique, etc."

"Souvent, ils sont trop focus sur ce qu'ils font et ignorent ce que les autres réalisent. On les a incités à aller voir des expositions, des concerts. On ne peut pas être entrepreneur et ne pas aller aux expositions, ni aux concerts, ni lire", souligne-t-il.

Des personnes ressources comme une sage-femme d'Etat et des griots "témoins de l'histoire de la ville" ont discuté avec les apprenants. L'idée est de "savoir que le processus d'avoir une idée de projet et de le porter jusqu'à terme n'est pas différent de celui de la naissance", fait valoir Oumar Sall selon qui l'entreprenariat a deux exigences : "la qualité" et "l'innovation".

Cette formation, qui a démarré le 1er août pour s'achever le 30 octobre, concerne en fait cinquante entrepreneurs au total. Elle va se poursuivre à Thiès, Louga, Saint-Louis et Ziguinchor.

Selon Mame Binta Diouf Diallo, responsable du programme "Réussir au Sénégal" de la coopération allemande (GIZ), ce programme de "Leadership culturel" va choisir à l'issue de ces étapes, deux entrepreneurs de chaque localité qui seront incubés pour approfondir leur projet.

Cinq d'entre eux seront sélectionnés pour recevoir un Fonds d'investissement initial pour acheter des machines, et accompagnés pour la formalisation de leur entreprise auprès de l'APIX, l'Agence nationale chargée de la promotion de l'investissement et des grands travaux.

"C'est un moyen de faire comprendre aux jeunes que dans la culture, il y a un potentiel d'emplois", déclare-elle.

Le programme "Réussir au Sénégal" a été mené à Rufisque, en partenariat avec la "Fondation Sococim", "déjà engagée dans la professionnalisation des acteurs culturels", et la mairie de de la ville. Il se poursuit jusqu'en mars 2021.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.