Cote d'Ivoire: "Métro" d'Abidjan - Découvrir la ligne 1 en 10 chiffres

Abidjan, la capitale économique ivoirienne aura d'ici-la mi-2022 son "Métro". Et ce, dans une mégalopole de plus de 5 millions d'habitants.

Quelques chiffres sur ce projet ambitieux d'infrastructure. Il a été officiellement lancé ce jeudi 30 novembre 2017 à Abidjan en présence des Présidents Alassane Ouattara et Emmanuel Macron.

37 km de tracé de Anyama Centre - Station Aérocité(Port-Bouët) vont constituer la Ligne 1

20 stations

21 ponts rail-route

1 pont viaduc sur la Lagune Ebrié

40 passerelles piétonnes

2000 travailleurs ivoiriens mobilisés

500 000 passagers par jour

918,34 milliards de F CFA, coût de construction de la Ligne 1

80 km, vitesse de pointe du train urbain

50 minutes, durée du trajet complet Anyama Centre - Aérocité.

Source : lemetrodabidjan.ci

918,34 milliards de F CFA, coût de construction de la Ligne 1

Pour évaluer le coût d'un métro, il faut se baser sur l'investissement au kilomètre et sur la capacité de transport. Le pphpd (passengers per hour per direction - passagers par heure et par direction) du métro d'Abidjan est de 26.000 à la mise en service, chiffre élevé. A performances égales, le métro d'Abidjan reste l'un des moins chers au monde en termes de CAPEX (dépenses d'investissement) par kilomètre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.