Ile Maurice: Expulsé de Dubaï - Shameem Korimbocus - «Kot Marokenn-la été ?»

Cela fait 11 jours qu'il est à Maurice. Shameem Korimbocus, qui a été expulsé de Dubaï le 1er août dernier, se dit toujours préoccupé par sa situation, mais ce n'est pas pour autant qu'il a perdu son sens de l'humour...

«Mon rêve, c'était d'acheter un appartement à Maurice, venir avec mon épouse et mon fils et ouvrir un restaurant ici», confie l'internaute, la voix toujours lasse après son périple. Mais ses rêves sont partis en fumée, et il en est convaincu: il y a une motivation politique derrière son expulsion, qui a déchiré sa famille. «J'attends toujours qu'ils me montrent la Marocaine qui a eu des problèmes avec moi. Kot li été ? Mo pé atann li, mwa, ein.» (NdlR, une rumeur veut qu'il ait eu des démêlés avec une Marocaine, ce qui expliquerait son expulsion). Plus d'une semaine après son expulsion de Dubaï, il pense toujours à sa femme, qu'il a laissée là-bas. «Demain, c'est l'Eid-ul-Adha. Nous avions déjà tout préparé pour la fête. Maintenant, elle va célébrer seule, et moi pareil.»

Shameem Korimbocus précise que sa femme est tenue par des obligations professionnelles et qu'elle ne pourra le rejoindre dans l'immédiat. Puis, il y a son fils qui, depuis son arrivée à Maurice, s'est renfermé sur lui-même. «Je dois encore trouver une école pour lui.» Mais malgré tout, il ne se laisse pas abattre. «Je suis à terre, mais ils ne m'ont pas mis K.-O» lâche-t-il, le sourire en coin. Sans en dire trop, il révèle qu'il a trouvé un travail qu'il intégrera au courant de cette semaine...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.