Gambie: Cour pénale internationale - La suspension de Fatou Bensouda requise

Fatou Bensouda

La suspension de la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a été réquise pour complicité de crimes sous le régime du président gambien Yahia Jammeh.

Fatouma Bensouda est accusée de violations des droits de l'homme en Gambie. Les faits d'accusations remontent à l'époque où elle occupait le poste de procureur de la République, puis ministre de la justice en Gambie.

La plainte a été déposée par les avocats pénalistes Carlos Ramirez Lopez et Walter Marquez, également président de la Fondation El Amparo, devant la responsable du Mécanisme de contrôle indépendant de la CPI, Sallaine Hedaraly.

Cette dernière aurait demandé la suspension de la procureure de la CPI après "avoir analysé et consigné les éléments de preuve" l'accusant d'avoir violé les droits de l'homme en Gambie.

D'après les plaignants, Maîtres Ramírez et Márquez, Fatou Bensouda avait participé à des violations personnelles et directes des droits de l'homme.

De même, elle avait pris part à des crimes contre l'humanité commis contre des citoyens gambiens pendant la dictature militaire de Yahya Jammeh, entre 1994 et 2002.

D'après eux, plusieurs citoyens gambiens, dont Batch Samba Jallow et Sainey Faye, avaient déclaré devant la Commission que Fatou Bensouda avait personnellement participé aux graves violations des droits de l'homme commises par le régime militaire.

Le rapport note que Bensouda a rejoint "la dictature cruelle de ce pays en 1994, où de nombreuses et graves violations des droits de l'homme étaient commises par des pratiques systématiques d'actes de torture, de fabrication de preuves, de détentions illégales, de disparitions forcées et de morts en détention".

Elle n'a cessé de participer à ces actes criminels qu'en 2002, quand elle fut embauchée par la CPI pour le Rwanda, puis en 2004 lorsqu'elle était devenue procureur adjoint de la CPI, peut-on lire sur le site veritasinfo.fr et justiceinfo.net.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.