Togo: Les drones sous surveillance

12 Août 2019

Les autorités entendent règlementer l'utilisation des drones. Sans cadre précis, ils sont susceptibles de constituer une menace pour la sécurité aérienne et pour la sécurité du pays tout court.

Théoriquement, tout possesseur de drone doit adresser une demande d'autorisation au ministère de la Sécurité. La requête est transmise au ministère de la Défense qui délivre une autorisation. Dans la pratique, c'est rarement le cas.

Ces engins équipés de caméras ou d'appareils photos sont devenus essentiels pour la réalisation de documentaires, mais aussi à des fins géologiques ou agricoles.

Mais ils peuvent aussi servir pour l'espionnage et à des organisations terroristes pour identifier des lieux stratégiques. Dans plusieurs conflits moyen-orientaux, des drones bourrés d'explosifs sont utilisés comme des bombes.

On en est pas là évidemment au Togo, mais une surveillance plus stricte est devenue nécessaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.