Soudan: Ibrahim al-Amine - Les FSR deviennent une réalité, leur exclusion est inacceptable

Khartoum — Le Chef-adjoint du Parti National Al-Umma, leader aux Forces de la Derclaration de Liberte et de Changement, Dr Ibrahim Al-Amine a nie que le taux de participation de 67% au Conseil législatif vise à exclure ou à confronter les FSR.

Interviewé ce lundi par la SUNA, Dr Al-Amine a indiqué que les FSR sont devenues une réalité et ont leur influence positives dans toutes les régions du Soudan et que toute discours négatif sur ces forces est inacceptable.

Il a souligné que certaines personnes parlent de la suppression des FSR et qu'ils sont contre tout discours ou toute violence, d'autant plus que la révolution est une révolution pacifique et que toute dissidence au sein de l'armée est inacceptable et que toute tentative de confrontation entre l'armée et ces forces sont également inacceptables.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.