Cote d'Ivoire: Décès accidentel de DJ Arafat

Victime d'un accident de moto dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août à Abidjan, l'artiste ivoirien DJ Arafat - Ange Didier Huon à l'état civil- est mort des suites de ses blessures dans une clinique d'Abidjan, annoncent des sources officielles ivoiriennes, dont Maurice Bandaman, le ministre ivoirien de la Culture.

L'information a été confirmée sur les antennes de la RTI, la chaîne publique ivoirienne, dans son journal de 13 h.

Le ministre «présente ses condoléances à la famille et aux mélomanes», et des dispositions seront prises pour «un hommage à l'artiste», selon le communiqué diffusé par la RTI.

L'accident s'est produit dans la nuit du dimanche 11 août à Abidjan, quand la moto sur laquelle le "Pape" du coupé-décalé, genre musical ivoirien, est entrée en collision avec la voiture d'une journaliste de la radio nationale.

Le chanteur, inconscient, a été rapidement pris en charge et admis en soins intensifs. Il n'a malheureusement pas survécu.

«Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème», a confié à nos confrères de Jeune Afrique un médecin de l'établissement, sous couvert d'anonymat. Les équipes soignantes ont tenté de le réanimer, «en vain».

Né en 1986 à Yopougon, une commune de l'ouest abidjanais, l'artiste, dont la page Facebook est suiviée par plus de 2.300.000 d'abonnés se présentait même comme «Chef de la Chine Populaire». C'était un passionné de moto qui n'en était pas à son premier accident.

Son dernier single, 4,5 millions de vues sur YouTube, s'intitule «Moto-Moto», un titre prémonitoire.

Quant à Denise Delaphafiet, la journaliste dont le céhicule a été percuté, elle a été prise en charge dans une clinique.

Son pronostic vital ne serait pas engagée. «Denise de Laphafiet se remet progressivement après le violent choc», a dit un de ses proches au site au site Afriksoir.net.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.